Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Airbus et 7 compagnies veulent stocker leur CO2 sous terre (vidéo)

Airbus et sept compagnies vont travailler avec 1PointFive qui construit au Texas le plus grand site pour capter et stocker le CO2 du monde.

Voilà une nouvelle piste pour diminuer l’impact du transport aérien sur l’environnement. Lundi 18 juillet, Airbus et sept compagnies aériennes (Air Canada, Air France-KLM, easyJet, IAG, Lufthansa, Latam, Virgin Atlantic) ont annoncé qu’ils allaient miser sur une technologie encore balbutiante : la capture directe du CO2 dans l’air. Et ce afin de compenser une partie des émissions de gaz à effet de serre qu’elles produisent.

« L’industrie aéronautique, ne pouvant pas absorber à la source ses émissions de CO2 libérées dans l’atmosphère, une solution de captage et de stockage direct du carbone dans l’air permettrait au secteur d’extraire directement de l’air atmosphérique la quantité équivalente d’émissions provenant de ses activités », estime Airbus dans son communiqué.

1Point Five va enfouir le CO2

Pour autant, la solution s’annonce complexe et n’élimine pas totalement le CO2. En effet, le captage et le stockage directs du carbone dans l’air consistent à filtrer et à éliminer les émissions de CO2 directement dans l’air à l’aide de ventilateurs à haute puissance. Une fois retiré de l’air, le CO2 est stocké dans des réservoirs souterrains.

Les sept compagnies concernées ont signé lundi des lettres d’intention par lesquelles elles s’engagent à entamer des négociations qui pourront déboucher sur le pré-achat de crédits d’élimination du carbone émis par 1Point Five, une société américaine spécialisée dans cette nouvelle technologie.

Un site en construction au Texas

1Point Five vient d’entamer la construction d’un site de captage et de stockage dans le bassin permien du Texas. Celui-ci sera opérationnel en 2024, a affirmé son président Steve Belly lors d’une conférence de presse. Avec une capacité de stockage d’un million de tonnes de CO2, ce sera le plus important site de stockage de CO2 dans le monde, « le premier à l’échelle de la mégatonne », selon lui.

De son côté, Airbus a quant à lui déjà « pré-acheté » 400 000 tonnes de crédits d’élimination du carbone auprès de 1PointFive. « Nous constatons déjà un vif intérêt de la part des compagnies aériennes pour explorer des méthodes d’élimination du carbone de façon abordable et évolutive », a commenté Julie Kitcher, en charge de la communication institutionnelle d’Airbus, citée dans le communiqué. « Ces premières lettres d’intention marquent une étape concrète vers l’utilisation de cette technologie à la fois pour notre propre plan de décarbonisation mais aussi pour le secteur en général afin d’atteindre des émissions de carbone nulles d’ici 2050 », a-t-elle ajouté.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique