Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Venise : des habitants manifestent contre le tourisme de masse

Des Vénitiens sont descendus dans la rue pendant le célèbre Carnaval afin de défendre leur ville et les intérêts de la vie locale.

Près de 300 personnes se sont retrouvés sur le pont du Rialto et aux abords de la place Saint-Marc, ce samedi 18 février, pour protester contre le "dépeuplement" de la cité des Doges. En effet, les Vénitiens ne sont plus que 55 000 à vivre dans la ville, trois fois moins qu’il y a 50 ans. Pendant que le nombre de touriste, lui, ne cesse de croître.

"Nous sommes en train de devenir Pompéi", se désole Matteo Secchi, le président de l’association Venessia.com, qui défend les habitants de la lagune. "Venise perd 1 000 habitants chaque année […]. Le risque est très important" que Venise devienne une ville "où personne ne vit", précise Matteo Secchi.

Les Vénitiens pour un tourisme régulé

Déguisés en panda, pour montrer que les Vénitiens sont en voie d’extinction, ou prêt à partir valises aux bras, les manifestants ont défilé dans le centre-ville de Venise, pendant que les touristes participaient au Carnaval le plus célèbre d'Europe.

"Les Vénitiens ne sont pas contre les touristes. Il est juste que les touristes puissent visiter Venise, mais il est aussi juste que les Vénitiens puissent y vivre", renchérit Matteo Secchi. Certaines associations locales proposent par exemple de limiter l’accès à la place Saint-Marc à 60 000 personnes par jour.

Les manifestations contre le tourisme de masse sont fréquentes sur place. Les habitants dénoncent souvent la croisière des paquebots dans la lagune par exemple. La mairie va s’associer aux Vénitiens pour plancher sur des solutions réalistes de manière collaborative.