';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TMR met le Paquet sur la croisière

Jean-Maurice Ravon, le directeur de TMR ressuscite les Croisières Paquet en affrétant jusqu’en novembre 2010 le Costa Allegra.

Cérémonie en grandes pompes à Marseille pour le Costa Allegra, de la flotte Costa Crociere, avec pour marraine Geneviève de Fontenay, ex-présidente du comité Miss France, et comme invité d’honneur Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille. Le temps de dix croisières en Méditerranée – du 7 mai au 1er novembre 2010 – le navire, qui croisait en Asie, va faire revivre le pavillon des Croisières Paquet. Dix ans après leur disparition, Jean-Maurice Ravon, directeur du tour-opérateur marseillais TMR, a affrété le Costa Allegra pour faire revivre l’ambiance des croisières à la française. Des anciens du Mermoz, fleuron de la compagnie Paquet, dont le chef, Jean Abauzit, ont même repris du service. Outre la Méditerranée, principale destination de cette programmation, certains parcours mèneront en Atlantique (Casablanca, Lisbonne, Madère et Lanzarote) et jusqu’en mer Noire (Constanta, Odessa et Yalta). Le Costa Allegra naviguera au son de croisières thématiques (opéra, Piaf et chansons françaises, Duke Ellington…) mais aussi historiques (Égypte et terre sainte). « Paquet, c’est la croisière intégralement francophone avec un bateau à taille humaine, un contenu culturel et une gastronomie française », souligne Jean-Maurice Ravon. Spécialisé depuis vingt ans dans l’affrètement d’avions (Concorde et tour du monde) et de bateaux (il avait redonné vie au France), le directeur de TMR (15 ME de chiffre d’affaires et 500 000 E de résultat net en 2009) endosse toute la responsabilité financière de l’opération (75 % du budget dans l’affrètement et 25 % en marketing et artistes) et en assure la commercialisation. « Je dispose d’un fichier de 250 000 adresses et cinq personnes travaillent au sein de nos bureaux en télémarketing. Avoir le contact direct avec le client permet de réagir tout de suite », commente Jean-Maurice Ravon. TMR a investi 600 000 E pour remettre le bateau au goût du… passé. Les prix des cabines seraient 20 % plus chers, en moyenne, que pour des croisières Costa classiques.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire