Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Taxe de séjour : HomeAway automatise sa collecte

A partir du 15 mars, HomeAway collectera la taxe de séjour dans plus de 600 villes françaises.

Jusqu’alors limitée à Paris, ville pilote en 2017, la collecte de la taxe de séjour s’appliquera bientôt aux locations de vacances d’HomeAway/Abritel dans les villes de Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux et Rennes. La plupart des 600 autres villes touristiques concernées se situent sur des littoraux du Sud, de la Côte Atlantique et de la Manche ou dans des massifs.

Suite à des échanges avec toute ces municipalités, la plate-forme peut désormais collecter le montant de la taxe de séjour, au centime près, tout en respectant l’exclusion portant sur les enfants, précise un communiqué.

Dans l’attente d’un fichier national

« La mise en place de cette collecte a représenté un travail très conséquent compte tenu de la complexité du système français en la matière, explique dans un communiqué Timothée de Roux, directeur général d’HomeAway France. Mais nous poursuivons nos efforts afin de l’étendre encore dans les prochains mois. »

Surtout, Timothée de Roux demande toujours au Ministère de l’Economie et des Finances un fichier national de la taxe de séjour, afin d’accélérer le déploiement de la collecte, obligatoire au 1er janvier 2019 pour les plates-formes.