Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

SNCM : le tribunal accorde un nouveau sursis

Le tribunal de Marseille a prolongé la période d’observation de la SNCM jusque fin novembre, et demandé aux trois repreneurs potentiels d’améliorer leurs offres avant le 20 mai.

Le feuilleton de la SNCM continue. Le tribunal de commerce de Marseille a accepté, lundi 11 mai, de prolonger jusqu'au 28 novembre la période d'observation de la compagnie maritime en redressement judiciaire, comme l'avait requis le procureur de la République, et a demandé aux trois repreneurs en lice d'améliorer leurs offres.

En effet, le tribunal observe que les trois offres déposées ne sont "pas recevables en l'état" et leur accorde un délai jusqu'au 20 mai pour les affiner. La juridiction a fixé une nouvelle audience le 27 mai, "au cours de laquelle seront examinées les offres de reprise", est-il précisé dans le jugement.

Contre l’avis de Bruxelles

Le tribunal n'a pas cédé à ce que les syndicats de la compagnie désignaient comme "des pressions de Bruxelles", la Commission européenne s'étant prononcée, dans un courrier du 27 avril aux autorités françaises, contre une prolongation de la période d'observation de six mois.

Bruxelles souhaitait que le nouveau délai accordé par le tribunal n'excède pas "un mois, voire deux mois", menaçant même la France de "mesures procédurales" pour "distorsion de concurrence" si l'activité de la SNCM devait se poursuivre jusqu'à l'automne.

De son côté, la compagnie maritime se réjouit dans un communiqué que "les bateaux de la SNCM ou du repreneur navigueront cet été, permettant de transporter les clients passagers et fret entre la Corse, le Maghreb et Marseille".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique