Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Saison de ski : un début prometteur

La saison de ski a démarré sous de bons auspices, « grâce à un niveau d’enneigement satisfaisant », estime Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, des PME et du tourisme.

 

D’après l’Observatoire national des stations de montagne Ski France, la prudence reste toutefois de mise sur l’hiver. Les résultats encourageants de la période des fêtes doivent être confirmés au premier trimestre 2009, marqué par un certain « attentisme ».

Pour les vacances de Noël, les taux d’occupation prévisionnels dans les stations de montagne oscillent entre 70 et 90%, et sont estimés supérieurs à ceux de l’an passé. Pendant la période du 5 janvier au 7 février, ils restent en-deçà de 50%, soit à un niveau inférieur à l’an dernier. Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, des PME et du tourisme, espère que les championnats du monde de ski à Val d’Isère (du 2 au 15 février) permettront un effet de rattrapage. Concernant les vacances d’hiver (7 février au 9 mars), les réservations sont en recul en comparaison avec l’année dernière. Mais les stations misent sur les réservations de dernière minute pour relever la tendance.

Avec ces tendances, le secrétaire d’Etat veut croire que l’activité touristique offre une bonne résistance à la crise économique. Surtout comparé à des secteurs comme l’automobile et l’immobilier. La réponse du Ceto ce matin pourrait être bien différente.

Début novembre, près de la moitié des Français (46%) ayant l’intention de partir à la montagne avaient réservé leurs séjours. Nos compatriotes déclarent choisir un hébergement marchand pour 38% d’entre eux. 57% préfèrent dormir dans la famille ou chez les amis, contre 41% en 2007, ainsi qu’à l’hôtel à 23% (9% l’an dernier). Les résidences secondaires sont en retrait, notamment grâce à la quasi-totale indécision des artisans et commerçants quant à leur intention de départ. Une tendance assez inquiétante.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique