Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Royal Caribbean maintient le bon cap en France

Royal Caribbean augmenterait son activité en France grâce à une meilleure connaissance du produit par la distribution et l’attrait des clients pour les nouveaux bateaux de ses compagnies phares Royal Caribbean et Celebrity Cruises.

C’est entourée de son équipe que Christelle Giorgis, la nouvelle directrice des ventes France de Royal Caribbean International, était présente sur le salon IFTM Top Resa au Village Croisières. Elle remplace à ce poste Djazia Mokri qui avait été nommée en novembre 2018. Le groupe américain qui regroupe les compagnies Royal Caribbean International (avec 25 paquebots), Celibrity Cruises (11) et Azamara Club Cruises (3) estime détenir 5% du marché français, soit environ 26 000 croisiéristes en 2018. Un résultat reposant sur une distribution par 600 agences et des accords avec Kuoni et Un Océan de Croisières.

« Le panier moyen a augmenté de 30% depuis cinq ans en France. 2019 sera un très bon cru avec une croissance à deux chiffres du nombre de passagers. Nous avons atteint dès juillet notre objectif de l’année grâce à l’engouement pour nos bateaux sortis récemment des chantiers de Saint-Nazaire, à une envie des clients de découvrir des produits croisières originaux et à des vendeurs qui sont plus nombreux à connaître les spécificités de nos compagnies », estime Christelle Giorgis, qui souligne que près de 2 500 agents de voyages visitent des navires chaque année.

Des forfaits aériens pour faciliter les ventes

« Chaque compagnie possède sa clientèle cible avec les familles et les millennials pour Royal Caribbean, des actifs plus âgés et premium pour Celebrity, et des adeptes de beaux itinéraires sur des bateaux aux allures de boutiques hôtels pour Azamara. » Pour faciliter les ventes et ses acheminements, la compagnie a mis en place des packages aériens, de 200€ vers les ports de l’Europe du Nord et de la Méditerranée, de 700€ depuis Paris ou Nice vers Dubaï, et de 750€ vers New York et Miami avec une nuit la veille du départ incluse pour ces deux villes américaines. La Floride représenterait d’ailleurs le premier choix des croisiéristes hexagonaux pour des mini-croisières ou des itinéraires d’une semaine aux Caraïbes. C’est au départ de Fort Lauderdale qu’ils pourront de fait apprécier le prochain Odyssey of the Seas, livré fin 2020.

Afin de séduire les clients pour l’été 2020, le focus est également porté sur les nouveaux navires comme le Celebrity Edge construit à Saint-Nazaire, particulièrement original avec son Magic Carpet, une plate-forme glissant sur son flanc. Depuis Civitavecchia, le port de Rome, ce paquebot de 2 900 passagers naviguera dans les îles grecques. Son jumeau, le Celebrity Apex qui sera livré en mai fera lui découvrir l’Europe du Nord depuis Southampton puis la Méditerranée occidentale de Barcelone. Chez Royal Caribbean, il faudra compter sur L’Allure of the Seas positionné au départ de Barcelone et L’Explorer of the Seas depuis Civitavecchia. « Les deux paquebots ont été rénovés et amplifiés avec l’ajout de bars, restaurants, activités… Ce sont presque de nouveaux produits », considère Christelle Giorgis.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique