Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Rivages du Monde embarque sur le Saint-Laurent

Après le Mékong, la Birmanie et la Russie, Rivages du Monde ouvre la voie du Saint-Laurent.

Il est environ 10h, ce 13 mai, lorsque le M/V Saint Laurent Prestige quitte le port de Montréal en direction de la région des Mille Îles. À son bord, 180 passagers, clients et invités de Rivages du Monde, s’apprêtent à vivre la première croisière organisée sur un fleuve réputé difficile et navigable seulement quelques mois dans l’année. Un défi que s’est lancé Alain Souleille, Pdg-fondateur de Rivages du Monde, et sur lequel il travaille depuis plus d’un an et demi. "La première difficulté était de trouver un bateau pour une période de navigation aussi courte", explique-t-il.

110 cabines rénovées

Après avoir envisagé de l’exploiter en hôtel à quai durant les mois de l’année où le fleuve est pris dans les glaces, il se met en quête d’un partenaire américain avec qui partager l’exploitation du navire. Croisant sur les eaux du Saint-Laurent l’été, le M/V Saint Laurent Prestige rejoindra ainsi, l’hiver venu, des cieux plus cléments du côté de la Floride.

Construit en 2001 aux États-Unis, le navire exploité par Rivages du Monde se distingue par sa mixité, lui permettant de naviguer aussi bien en mer qu’en rivière, un prérequis essentiel pour affronter les importants dénivelés et le courant du Saint-Laurent. Entièrement redécoré l’hiver dernier, il comprend 110 cabines (dont 2 suites) réparties sur 4 ponts promenades ainsi qu’une salle de restaurant, un grand salon et un pub.

1 800 réservation pour 2015

Outre le navire, le programme de la croisière est lui-aussi soumis à contraintes. Afin d’avoir le statut de croisière internationale et être en conformité avec les lois de navigation canadiennes et américaines, le bateau doit impérativement faire une escale aux États-Unis. Au terme de différentes tergiversations administratives, c’est finalement le petit port de Clayton qui accueillera les passagers (après un contrôle douanier dans les règles de l’art), servant ainsi de point de départ à différentes excursions et visites dans la région des Mille Îles et apportant ainsi un véritable contenu culturel. Un contenu culturel sur lequel s’appuie Rivages du Monde afin de se différencier de ses concurrents gros porteurs qui misent sur la carte du prix le plus bas pour attirer la clientèle. Avec cette croisière de Québec aux Chutes du Niagara, il y a fort à parier que la clientèle devrait suivre. C’est d’ailleurs déjà le cas, Rivages du Monde enregistrant 1 800 réservations sur les 2 000 places de la saison 2015. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique