Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pérou : fermeture de l’aéroport pour le tourisme au Machu Picchu

Cette décision a été prise en raison des craintes de l’intrusion de manifestants qui défilaient par milliers jeudi à Cusco, après une tentative infructueuse la veille.

L’aéroport international de Cusco, qui draine ensuite vers le célèbre Machu Picchu, joyau du tourisme péruvien, a suspendu jeudi « préventivement » et « pour une durée indéterminée » ses opérations en raison des manifestations qui secouent le pays depuis plus d’un mois, a annoncé le ministère des Transports.

De nombreux policiers et militaires sont positionnés aux alentours de l’aéroport de Cusco, qui gère le second plus important trafic aérien au Pérou avec près d’une centaine de vols hebdomadaire reliant Cusco à la capitale Lima.

Mercredi les manifestants qui ont tenté d’envahir les pistes ont été repoussés par les forces de l’ordre lors d’une journée de violences qui ont fait un mort parmi les manifestants et plus de 50 blessés, dont 19 policiers, selon le bureau du médiateur.

De nombreux axes routiers bloqués

Dans l’ancienne capitale de l’empire inca, haut lieu du tourisme au Pérou, un hôtel Marriott a, dans la nuit de mercredi à jeudi, été la cible de jets de pierre lors d’une marche nocturne.

C’est la deuxième fois que l’aéroport est fermé depuis le début du mouvement de protestation début décembre contre la nouvelle présidente Dina Boluarte, après la destitution de l’ex-président de gauche Pedro Castillo par le Parlement. Il y a eu au moins 42 morts. En décembre, l’aéroport de Cusco avait suspendu ses opérations cinq jours durant.

Des manifestations sont par ailleurs en cours dans 10 des 25 régions du Pérou, notamment dans les villes de Tacna, Moquegua, Puno, Abancay, Apurimac, Arequipa, Madre de Dios et Huancavelica, dans le sud et l’est du pays, ainsi qu’à San Martin, dans le nord. 

Des nombreux axes routiers sont bloqués dans ces régions, selon les autorités.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique