Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nouvelle-Zélande : Gita cloue les avions au sol et déclenche l’état d’urgence

En Nouvelle-Zélande, les vents violents et les fortes pluies provoquent des inondations et l’Etat d’urgence. Le point sur la situation dans le pays.

Sur son site, le quai d’Orsay met en garde les voyageurs souhaitant se rendre en Nouvelle-Zélande. En effet, le cyclone tropical Gita a atteint l’archipel ce 20 février avec des vents violents et des pluies intenses susceptibles de provoquer inondations et glissements de terrain, plus particulièrement dans le sud du l’île du Nord et le nord de l’île du Sud.

L’état d’urgence a été déclaré à Christchurch, Buller, Westland, Selwyn, Tasman, Taranaki et Grey District). Les routes sont fermées et les résidents ont été invités à rester à l’intérieur et à ne pas voyager à moins que ce ne soit absolument nécessaire. Gita devrait amener jusqu’à 200 mm de pluie, souffler jusqu’à près de 150 kilomètres à l’heure, et créer des vagues de 10 mètres dans certaines parties du pays au cours des 12 à 24 prochaines heures. Il est possible de suivre l’actualité météo sur le site de metservice.

De nombreux vols annulés

La quasi-totalité des vols à destination et au départ des aéroports de Wellington, d’Hokitika, de Nelson, de New Plymouth et de Queenstown ont été annulés (statuts de tous les vols en liens). Ces perturbations devraient se poursuivre jusqu’au mercredi 21 février inclus. Les compagnies Garuda Indonesia, Mount Cook, Air Nelson, Air New Zealand sont particulièrement touchées.

Les vols d’Air New Zealand continuent d’opérer à l’intérieur et à l’extérieur de Blenheim, de la côte de Kapiti et de Palmerston North, mais la compagnie surveille de près les conditions dans ces zones.