Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

« Les marques doivent mieux cibler les blogueurs »

L'Écho touristique : Comment êtes-vous devenu blogueur ?
Xavier Berthier : Entre 1982 et 1998, j'ai vécu 10 ans d'expatriation en Malaisie, en Indonésie, au Venezuela, grâce à mon père qui travaillait dans l'industrie du pétrole. J'ai vraiment attrapé le virus du voyage depuis cette époque, même si j'ai opté pour une formation d'infographiste. Aujourd'hui, nous voyageons en famille, ce qui alimente mon blog 4coinsdumonde.com depuis 2012.

Quelle est votre audience ?
Environ 16 000 visiteurs uniques par mois. Pour un blog francophone, c'est plutôt bien. La moyenne tourne autour de 7 000 à 8 000 visiteurs uniques. En France, un blog n'est pas vraiment considéré en dessous de 10 000 visiteurs uniques par mois. Aux États-Unis, la barre est à 100 000. Le marché est plus développé, et est à la dimension du pays.

Comment travaillent les blogueurs avec les marques ?
Il existe plusieurs formes de collaboration : l'affiliation, avec une commission sur les ventes, le test d'un produit comme une valise…

Vous restez néanmoins neutres ?
Oui, c'est la force du blogueur : le vécu, le parler vrai. C'est quelqu'un de passionné, ses internautes le ressentent dans sa ligne éditoriale. Les blogueurs n'ont pas intérêt à biaiser.

Quel est votre avis sur les billets sponsorisés ?
Les billets sponsorisés n'ont aucun sens dans le voyage, ils existent peu d'ailleurs. De quoi s'agit-il ? C'est lorsqu'une marque donne tout, jusqu'aux photos. Le blogueur qui accepte de reprendre les contenus d'une entreprise tue sa réputation. Les internautes ne sont pas dupes, ils savent repérer les liens sponsorisés.

Quelles sont les bonnes et mauvaises pratiques ?
Encore une fois, le blogueur doit tester la destination sur laquelle il compte partager son expérience. Un dossier de presse ne doit jamais lui suffire. Je reçois des communiqués à longueur de semaines, et je ne m'en sers jamais. Quand une marque veut travailler avec des blogueurs, elle doit éviter d'inonder leurs boîtes e-mails. Il faut au contraire qu'elle prenne le temps d'étudier chaque blog, avant de faire sa propre sélection, en fonction de ses objectifs. Il est nécessaire de bien cibler. Une autre mauvaise pratique ? Il ne faut pas demander à un blogueur de donner sans compter, ce n'est pas parce qu'il est passionné qu'il n'a pas besoin d'être rémunéré.

Est-il souvent rémunéré ? Ne s'agit-il pas d'un billet sponsorisé, dans ce cas ?
Dans le cadre d'un blog trip, il peut être payé 100 à 300 €, en plus d'être invité. Mais il reste totalement libre de son contenu et de ses photos. C'est ce qui fait toute la différence par rapport à un billet sponsorisé.

%%HORSTEXTE:1%%