Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Futuroscope booste l’hébergement touristique

Augmentation des capacités d'hébergement et création de forfaits, le Futuroscope travaille main dans la main avec le CDT de la Vienne pour développer la destination "Pays du Futuroscope".

Le Futuroscope, qui fête cette année ses 25 ans, veut s'imposer comme une destination de courts séjours à part entière.

L’offre hôtelière, composée de 12 établissements pour 1 700 chambres, se développe. Depuis trois ans, environ 50 millions d’euros ont permis de la rénover et d'accroître les capacités d’hébergement. L'hôtellerie de plein air s'étoffe tout particulièrement. A 10 minutes du parc, le Camping du Lac de Saint Cyr**** a été rénové et opère une montée en gamme avec piscine, golf et bungalows. Le maire de Saint Georges-les-Baillargeaux, un village proche du parc, a fait reclasser des terrains pour augmenter les dispositions foncières (environ 100 hectares). Dès 2013, un camping de plus de 200 emplacements pourrait voir le jour. Un peu plus loin, le domaine Dienné, qui propose des habitats insolites,  a augmenté sa capacité de 200 lits (450 au total).

La marque, Pays du Futuroscope

Le Futuroscope compte aujourd’hui deux types de clientèle : celle qui vient à la journée, principalement originaire du triangle Nantes-Bordeaux-Limoges, et celle qui séjourne en moyenne deux jours au parc, soit 45% de des visiteurs. Pour Dominique Hummel, président du directoire du Futuroscope, "la dimension resort devrait continuer à progresser en 2013. Je me pose plus de question pour le volet des excursionnistes, car ils sont plus touchés par la procrastination, c’est une dépense qu’on peut remettre à plus tard".

"Avec le Comité Départemental du Tourisme de la Vienne, nous travaillons à la promotion de courts ou moyens séjours sur une destination globale, Pays du Futuroscope", explique Dominique Hummel. Pour 2013, des séjours packagés, avec la Vallée des Singes par exemple, vont permettre de mettre en avant la région entière. "C’est une nouvelle démarche, nous allons vendre un bassin touristique. Les acteurs jouent le jeu pour vendre la marque Pays du Futuroscope, ce qui est courageux de leur part."

D’après une étude Efficience, le Futuroscope a confirmé sa place de premier parc que les Français ont envie de visiter, devant Disneyland Paris.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique