Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Hong Kong, Philippines : le point sur les nouvelles formalités de voyage

Léger assouplissement à Hong Kong, touristes non vaccinés interdits de séjour aux Philippines : le point sur ce qu’il faut savoir.

Hong Kong : la quarantaine réduite à deux semaines

Hong Kong a annoncé jeudi que la quarantaine obligatoire à l’hôtel pour les voyageurs en provenance de l’étranger, l’une des plus longues au monde, sera réduite de trois à deux semaines à partir du 5 février. « Tous les arrivants à Hong Kong seront soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours dans des hôtels désignés », a annoncé la dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam.  Une décision « purement basée sur la science », au vu de la période d’incubation plus courte du nouveau variant Omicron, a-t-elle dit. A l’issue de la quarantaine, les voyageurs devront observer une période « d’auto-contrôle » pendant sept jours, a-t-elle précisé. 

Depuis l’émergence du variant très contagieux Omicron sur son sol, Hong Kong a renforcé ses restrictions de voyage en fermant ses frontières aux arrivées de huit pays et en interdisant aux passagers de 153 pays de transiter via Hong Kong. Ces mesures restent en vigueur.

Les mesures de distanciation sociale prises dans toute la ville – comme la fermeture des restaurants à 18h00 – seront prolongées de deux semaines, tandis que les écoles restent fermées à l’approche du Nouvel an lunaire.

La longue période de quarantaine a été très décriée par les milieux d’affaires, les entreprises affirmant que cette politique dissuadait l’arrivée de nouveaux talents à Hong Kong.

Philippines : réouverture des frontières aux touristes vaccinés

Les Philippines vont rouvrir leurs frontières aux touristes vaccinés et lever l’obligation de quarantaine à partir du 10 février, ont annoncé vendredi les autorités. Cette mesure est destinée à apporter une bouffée d’oxygène au secteur du tourisme des Philippines, dévasté par près de deux ans de fermeture des frontières et une restriction de déplacements à l’intérieur du pays afin de lutter contre la pandémie de Covid-19.

Les étrangers non vaccinés seront quant à eux interdits d’entrée sur le territoire à partir du 16 février, a précisé le porte-parole de la présidence, Karlo Nograles, lors d’un point de presse.

La situation déjà précaire de l’industrie touristique a été aggravée par le passage en décembre d’un typhon qui a ravagé certains régions très pauvres, détruisant des restaurants, bars et établissements de certaines destinations prisées.

Les Philippines avaient annoncé en novembre un réouverture des frontières à compter du 1er décembre, mais ce projet a été suspendu avec l’apparition du variant Omicron.

A compter du 10 février, les voyageurs en provenance de 157 pays pourront effectuer de courts séjours dans l’archipel. Les touristes entièrement vaccinés originaires des pays figurant sur cette liste devront présenter un test de dépistage négatif et n’auront pas à effectuer de quarantaine à leur arrivée. 

Cette liste ne comprend pas la Chine, pourtant le marché touristique qui connaissait la plus forte croissance, ainsi que Taïwan et l’Inde. Mais elle inclut les États-Unis, la Corée du Sud, le Japon, l’Australie, le Canada et la Grande-Bretagne, qui font partie des dix plus gros marchés.

Le tourisme est un moteur important de l’économie des Philippines. Il représentait près de 13% du produit intérieur brut (PIB) en 2019, année où l’archipel a accueilli plus de huit millions de visiteurs, selon les chiffres officiels. Ce taux s’est effondré à 5,4% l’an dernier.

Environ la moitié des 110 millions d’habitants du pays sont entièrement vaccinés. Au total, plus de 3,4 millions de cas ont été recensés dans le pays, dont plus de 53000 décès, depuis le début de la pandémie.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique