Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

François Xavier de Boüard devient le troisième président de Selectour

Sans surprise, le patron du réseau De Boüard Voyages à Nantes (notre photo) devient le président du réseau volontaire et succède à Gérard Letailleur. Il devra gérer notamment la consolidation du réseau, dont le nombre d’adhérents n’augmente plus depuis qu

Après Philippe Demonchy, président fondateur de Selectour et Gérard Letailleur, qui présidait aux destinées de la structure volontaire depuis deux ans et avait annoncé dès son arrivée qu’il ne serait qu’un dirigeant de transition, c’est François-Xavier de Boüard qui devient le troisième président du réseau à l’hippocampe. Il a été élu le 3 mai par le conseil d’administration.

Tout a commencé en début d’après midi lors de l’Assemblée générale de Selectour, qui se déroulait à l’hôtel Intercontinental de Paris, par le renouvellement de quatre postes (sur douze) au sein du conseil d’administration. 178 licences étaient présentes ou représentées pour le vote, sur les 238 que compte le réseau. Une dizaine d’adhérents étaient candidats. Ont été élus dans l’ordre : François-Xavier de Boüard (118 voix), Patrick Abisset de MNV Voyages (87 voix), Jean Pierre Lorente de Bleu Voyages (73 voix) et Gérard Letailleur (66 voix). Le conseil d’administration s’est ensuite réuni vers 18h30 pour désigner en son sein le nouveau président, en l’occurrence François-Xavier de Boüard, qui tient désormais les rênes de Selectour pour trois ans, et devrait continuer à s’appuyer sur un directeur général, poste occupé actuellement par Martine Granier. Patrick Abisset avait affirmé il y a quelques jours qu’il ne serait candidat à la présidence que s’il obtenait le plus grand nombre de voix au conseil d’administration.

A 50 ans et à la tête d’un des plus grands réseaux de Selectour, au coeur de la région des Pays de Loire, François-Xavier de Boüard va devoir relever plusieurs défis, à commencer par le délicat problème de succession, alors que nombre de patrons partiront à la retraite dans les prochaines années. Son programme prévoit de répondre à quatre défis : « l’accompagnement de l’évolution du modèle économique, le développement d’Internet, la multiplication des concurrences parallèles et le renouvellement de la profession ». Pour cela, il préconise de redéfinir les priorités du réseau, de re-dynamiser l’Alliance (aux côtés notamment de Carlson Wagonlit Travel), d’optimiser le budget pour une meilleure redistribution des résultats aux adhérents, d’élaborer une stratégie pour le web en intégrant les agences et enfin, de repenser le choix des investissements technologiques. »
Selectour a réalisé un volume d’affaires de 1,147 milliard d’euros en 2006 pour un résultat net de 294 310 euros selon les chiffres annoncés lors de l’Assemblée générale.   

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire