Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Eruption volcanique sur l’île de La Palma : le Quai d’Orsay conseille d’annuler les séjours

Alors que le volcan est en éruption depuis plus d’un mois, le Quai d’Orsay vient de publier une nouvelle alerte au sujet de l’île espagnole, située dans l’archipel des Canaries.

Le volcan Cumbre Vieja de La Palma n’en finit pas de cracher de la lave, engloutissant tout ce qui se trouve sur son chemin. Dans ce contexte, le Quai d’Orsay vient de publier une nouvelle alerte dans ses Conseils aux voyageurs. “Suite aux dernières informations reçues par les autorités en charge du suivi de l’activité volcanique sur l’île de La Palma (Pevolca), et compte tenu de la décision des principales compagnies aériennes desservant cette île, il est recommandé d’annuler les séjours prévus dans les localités concernées par l’éruption”, recommande le ministère des Affaires étrangères. “Pour se rendre sur l’île de La Palma ou de La Gomera au cours des prochaines semaines, il est conseillé de prendre contact avec son agence de voyages ou sa compagnie aérienne pour vérifier si son vol n’a pas été annulé”, est-il ajouté. Les touristes qui se trouveraient sur place sont par ailleurs invités à suivre les consignes de sécurité des autorités locales et à se faire connaître auprès de l’agence consulaire de Tenerife (info@agenceconsulairetenerife.fr).

Les liaisons aériennes perturbées

A noter qu’il n’existe aucune restriction en ce qui concerne les autres îles des Canaries, souligne également le Quai d’Orsay. Elles restent accessibles aux voyageurs.

L’éruption n’a pour l’heure fait aucune victime, mais la lave a recouvert 763 hectares et détruit près de 2000 bâtiments, dont des centaines de maisons. Les liaisons aériennes se trouvent par ailleurs régulièrement perturbées par les nuages de cendres régulièrement émis par le volcan. 

Et impossible de savoir combien de temps cette situation pourrait durer. Pour l’heure, l’activité du volcan ne donne aucun signe qui permettrait de considérer qu’il commence à s’éteindre.

Près de 7000 personnes ont dû quitter leur domicile en raison de l’éruption sur cette île comptant près de 85000 habitants. Avant cette éruption, l’île en a vécu deux autres, en 1949 et en 1971.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique