Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Dubaï 2020 : après le clap de fin, le Pavillon France déménage à Toulouse

La destination assure que la majorité des éléments bâtis de l’Expo 2020 seront reconvertis afin de transformer le site sur place… ou plus loin.

L’Exposition universelle a fermé ses portes le 31 mars, au terme de 182 jours de découvertes et d’innovations autour du thème « Connecter les Esprits, Construire le Futur ». Décalée d’un an pour cause de pandémie, la manifestation a accueilli 23 millions de visiteurs venus des quatre coins du monde. Une belle performance au regard du contexte, alors que l’objectif initial portait sur 25 millions de visiteurs. En plein développement, Dubaï assure avoir « à cœur de capitaliser sur ce qui a été mis en place pour l’Exposition universelle », indique un communiqué du Département de l’Économie et du Tourisme de Dubaï.

80% des éléments bâtis reconvertis

Ainsi, plus de 80% des éléments bâtis de l’Expo 2020 seront reconvertis afin de transformer le site et donner vie au District 2020, qui évoluera comme une ville intelligente et durable en attirant des personnes pour y vivre, et y travailler.

Cet espace a notamment pour ambition de contribuer à la croissance de l’économie de l’innovation de Dubaï en se concentrant sur quatre industries de croissance clés telles que l’Internet des objets (IoT), l’intelligence artificielle (AI), le big data et la Blockchain. Entièrement accessible à pied, le District 2020 sera un environnement peu motorisé offrant des transports publics automatisés et des services de navette intelligents, détaille un communiqué. Un accès facile au reste de Dubaï sera possible grâce à trois autoroutes majeures et à la Route 2020, le réseau de métro qui relie le District 2020 aux principaux points de repère et attractions de la ville.

Le Pavillon France, après avoir été entièrement démonté, sera reconstruit sur le campus du CNES, à Toulouse, d’ici 2024. Une première dans l’histoire des Expos universelles. Cette installation participera au développement de la modernité du CNES avec une structure répondant aux engagements avancés du centre en matière de développement durable.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique