Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Covid-19 : le Maroc va rouvrir le 7 février son espace aérien

Après plus de deux mois de fermeture, le gouvernement marocain rouvre bientôt l’espace aérien aux vols au départ et à destination du pays.

C’est un soulagement pour nombre de citoyens marocains et français, et de professionnels du voyage. Le gouvernement marocain a décidé de rouvrir à compter du 7 février l’espace aérien aux vols au départ et à destination du pays, selon un communiqué diffusé jeudi soir par l’agence officielle MAP. 

« Cette décision intervient conformément aux dispositions juridiques relatives à la gestion de l’état d’urgence sanitaire et suite aux recommandations de la commission scientifique et technique et prenant en considération l’évolution de la situation épidémiologique dans le royaume », indique le gouvernement dans son communiqué.

« Pour accompagner la mise en oeuvre de cette décision, une commission technique se penche actuellement sur l’examen des mesures à adopter au niveau des postes frontières et les conditions requises pour les voyageurs, qui seront annoncées ultérieurement », précise la même source.

Des frontières fermées depuis le 29 novembre

Avec ses 36 millions d’habitants, le Maroc mise sur sa campagne de vaccination pour enrayer la pandémie : plus de 23 millions de personnes ont reçu une deuxième dose de vaccin. Si le pic des contaminations au variant Omicron semble avoir été atteint pendant la semaine du 17 au 23 janvier, selon le ministère de la Santé, les autorités s’inquiètent néanmoins d’une hausse des cas en réanimation.

Le gouvernement a par ailleurs prolongé jeudi l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis 2020, jusqu’au 28 février 2022.

Les frontières du royaume chérifien sont fermées depuis le 29 novembre 2021 en raison de la flambée du variant Omicron. Cette décision a fragilisé l’industrie du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, un secteur vital pour l’économie du royaume. D’ailleurs, mercredi 26 janvier, des opérateurs du secteur du tourisme ont manifesté pour demander la réouverture des frontières. Avec d’autant plus de détermination que les aides de l’Etat envers les entreprises touchées par la crise sanitaire restent très faibles.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique