Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Avec Tamassa et Socio, LUX Collective multiplie les enseignes

Après les resorts LUX et le concept Salt lancé en 2018, le groupe hôtelier mauricien annonce la création des chaînes Tamassa et Socio. Les premières ouvertures sont évidemment prévues à Maurice, avant un essaimage en Asie.

L’inauguration récente du LUX North Male Atoll et de ses 67 villas sur pilotis aux Maldives a été l’occasion pour L’Echo touristique de faire un point avec le DG Paul Jones sur les projets du groupe LUX Collective. Créée il y a huit ans, la branche LUX, qui compte déjà 13 resorts, se développe tandis que Tamassa devient une marque propre et qu’une chaîne hôtelière urbaine est créée, baptisée Socio. Pour accompagner cette croissance internationale, en Asie notamment, le siège social du groupe mauricien vient de déménager de Maurice à Singapour. « Cela nous place au cœur de l’Asie et nous permettra -je l’espère- de trouver un projet à Singapour pour l’une de nos 4 marques », confie-t-il.

Le Merville Beach futur LUX Grand Baie à Maurice

D’ici 2020-2021, LUX Resorts & Hotels compte sur la livraison d’un complexe lacustre de 150 villas sur l’île de Phu Quoc au Vietnam, et d’hôtels en France près de Marseillan, en Italie en Toscane, et aux Emirats Arabes Unis à Ajman. Paul Jones annonce par ailleurs la réalisation de deux établissements LUX en Chine, à Chengdu et Qingdao, qui seront réalisés par l’architecte français Jean Nouvel. De quoi mettre un plus en exergue « une touche française, déjà très présente chez LUX, qui plait à la clientèle chinoise », selon lui. Le groupe n’oublie toutefois pas Maurice où le Merville Beach sera rasé pour ériger le LUX Grand Baie. « Il représentera en 2020 la première vraie construction de A à Z d’un hôtel LUX à Maurice, les autres resorts étant issus de rénovation d’envergure ».

L’hôtel mauricien Tamassa va également subir le même sort pour donner naissance à la chaine Tamassa qui devrait à terme compter quatre hôtels 4* implantés aux quatre coins de l’île. « L’objectif est de proposer un produit plus accessible aux clients qui pourront accomplir un circuit autour de l’île en séjournant dans plusieurs hôtels Tamassa », explique Paul Jones. Le concept visera à proposer aux familles et aux tribus une ambiance et des activités propice au partage et aux retrouvailles. Des implantations en Asie et aux Maldives sont ensuite envisagées.

Quand le style Mama Shelter fait des émules à Maurice

Au printemps 2021, c’est en revanche par des chambres design (150 environ) et le côté fun de ses espaces communs, des espaces de réunions et de coworking que le groupe entend séduire une clientèle active plus jeune, adepte du bleisure, pour son premier hôtel urbain 5* Socio attendu à Trianon, près de Port Louis. D’autres ouvertures suivront en Asie.

Enfin, pour sa toute jeune enseigne Salt, un second établissement est programmé à Maurice ainsi qu’une implantation en Chine, à Chengdu à nouveau. Si le premier établissement mauricien ne comptait que 59 chambres, les prochaines ouvertures pourraient atteindre jusqu’à 150 clés pour ce concept 5* fondé sur une découverte de la culture locale, le développement durable et le bien-être.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique