Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Austral Lagons réalise un très bel hiver

Le spécialiste des îles a vu son chiffre d’affaires progresser de 27% cet hiver, à plus de 31M€. Une croissance portée essentiellement par l’Océan indien, alors que la Polynésie marque le pas.

 

Un an après son rachat par Jet tours, Austral Lagons garde la forme. Le spécialiste des voyages sur mesure dans les îles lointaines voit son chiffre d’affaires progresser de 27% cet hiver (de novembre 2007 à avril 2008), à plus de 31 M€, selon Hélion de Villeneuve, directeur général. « Les Seychelles connaissent un succès phénoménal, lié à l’accroissement de l’offre hôtelière et aérienne » se félicite-t-il. Le chiffre d’affaires du TO sur cette seule destination a progressé de 46% cet hiver. Les Seychelles constituent désormais 35% de l’activité globale d’Autral Lagons. Pour l’ensemble de l’année 2008, l’archipel pourrait même détrôner la Polynésie et devenir la première destination du voyagiste.


Les performances de l’hiver s’appuient également sur la croissance de l’île Maurice  (+30%) et des Maldives (55%). La Polynésie, qui n’est pas une destination très fréquentée en hiver, ne progresse quant à elle que de 9%. En revanche, l’été s’annonce plus dynamique.

Cette croissance est dûe aussi à l’élargissement de la distribution d’Austral Lagons, suite à son rachat par Jet tours. Le TO est désormais revendu par les réseaux membres de l’Alliance.T (Selectour, Carlson Wagonlit Voyages…). A ce jour, aucune fusion entre Austral Lagons et Jet tours n’est prévue, mais Austral Lagons quittera en juillet ses locaux du 6ème arrondissement parisien pour intégrer ceux de Jet tours, à Ivry-sur-Seine (94). Les deux TO poursuivront par ailleurs la mise en oeuvre de synergies dans les domaines des achats, de la gestion du back office, de la comptabilité, des procédures qualité et du marketing. En revanche, les productions restent séparées.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique