Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

A court d’argent, le Sri Lanka demande un sauvetage financier au FMI

Le Sri Lanka va solliciter un prêt du Fonds monétaire international (FMI). Sur place, les habitants subissent de graves pénuries, qui font exploser les prix.

La situation économique continue de se dégrader au Sri Lanka, au bord de la faillite depuis l’effondrement du tourisme. Mercredi, le président srilankais a annoncé qu’il allait solliciter le FMI. « Après mes discussions avec le Fonds monétaire international, j’ai décidé de travailler avec eux », a annoncé le président Gotabaya Rajapaksa dans une adresse à la Nation, au lendemain de pourparlers avec une délégation du FMI, venue à Colombo au chevet d’un pays où tout vient à manquer, médicaments, nourriture, essence, faisant exploser les prix.

Manifestations à Colombo

La crise a pris une tournure politique. Mardi, à l’appel de l’opposition, une foule a tenté d’envahir le bureau du président et plusieurs des axes principaux de Colombo ont été bloqués par des manifestants, parvenus à se rassembler dans la capitale malgré les fortes perturbations des transports publics depuis plusieurs semaines engendrées par le manque de carburant.

Le secteur touristique, une source majeure de devises pour le Sri Lanka et ses 22 millions d’habitants, est totalement sinistré depuis le début de la pandémie de Covid-19 et les attentats islamistes de Pâques 2019. Faute de devises, le pays ne finance plus ses importations et a dû se résoudre à une dévaluation, sur le conseil du FMI.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique