Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TOTEC 2018 : quand la technologie vient au secours des bagages perdus

Chaque année, des millions de bagages sont perdus par les compagnies. Un poste de dépenses important pour les transporteurs et une source de stress pour les passagers. Sita tente d’endiguer les erreurs via la technologie.

Qui n’a jamais eu ses bagages perdus lors d’un voyage en avion ? Telle était la question d’introduction posée par Caroline Camilli-Gay, program manager innovation au sein de la Société internationale de Télécommunication Aéronautique (Sita), à l’assemblée de professionnels du tourisme réunis pour le Totec 2018.

« La probabilité de perdre son bagage en voyage aérien est de 1 sur 180 », a répondu Caroline Camilli-Gay. L’Europe est d’ailleurs la championne du monde du bagage perdu. En moyenne, 6,94 bagages sont égarés par millier de voyageurs. C’est presque trois fois plus qu’en Amérique du Nord, où cette moyenne atteint 2,4 et bien plus qu’en Asie, où ce chiffre est de 1,92.

100 dollars pour chaque bagage

Sachant qu’il y a 23 millions de bagages perdus chaque année, et que chaque perte coûte près de 100 dollars aux compagnies, « cela fait un petit budget pour investir et améliorer les choses », estime la responsable innovation de l’entreprise suisse. Pour les passagers, c’est un sujet récurrent. Il y a une grosse demande pour avoir des informations, faire les suivi du bagage. »

Oui mais voilà. Du côté des compagnies aériennes, le sujet est assez sensible. En effet, distribuer leurs informations tracking, même si elles existent, reste compliqué. Imaginons que le passager sache, avant le départ, que son bagage n’est pas dans l’avion. Cela  peut être un gros problème pour les équipages ensuite, durant le vol. « On est sur des problématiques qui ne sont pas simplement technologiques mais aussi au niveau du service aux clients », confirme Caroline Camilli-Gay.

Prévenu dès la sortie de l’avion

Pourtant, la capacité à avoir des informations sur les bagages existe déjà. Sita propose une plate-forme qui récupère toutes ces informations de tracking de bagages dans le monde entier, de la part de milliers d’opérateurs bagage.

« On a une plate-forme avec des API qui sont capables de distribuer ces informations au applications mobiles des compagnies aériennes. Encore faut-il qu’il y ait une volonté d’investissement. » L’autre challenge, c’est qu’il y a relativement peu de passagers à avoir l’application de la compagnie sur laquelle ils voyagent…

Et si malgré le tracking, la valise est tout de même perdue, plus besoin d’aller faire la queue pour aller réclamer le bagage auprès d’un agent. Désormais, Sita a développé une application mobile qui permet aux compagnies aérienne de récupérer toutes les informations. Le ticket de réclamation de bagage peut être rempli par les passagers. « Idéalement, dès la descente de l’avion le client pourra être informé du problème avec son bagage et le ticket sera pré rempli avec toutes les informations » conclut Caroline Camilli-Gay.

Sita bagage

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique