';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les touristes aventuriers, bientôt équipés d’une balise

 

Pour répondre au besoin de sécurité des tour-opérateurs et des voyageurs, Sécurité sans frontières (SSF) et Mutuaide commercialisent une petite balise de détresse. Ce système, employé depuis de nombreuses années par l’armée et la marine, est désormais adapté aux touristes. La balise se présente sous la forme d’un boitier jaune de 280 grammes, équipé d’un bouton de signal de détresse. Lorsque celui est actionné, il envoie un signal par satellite qui est immédiatement transmis au plateau d’assistance de Mutuaide et qui donne la localisation de la balise à 120 mètres près. Après quelques vérifications par téléphone (quand cela est possible), l’assisteur envoie alors sur place une équipe d’intervention mixte (répondant aux problèmes de sécurité et de santé).

Ce nouveau produit vise notamment à rassurer les clients voyageant dans les régions où le téléphone portable ne fonctionne pas (désert, montagne, forêt vierge…). Utiliser des téléphones satellites pour assurer la sécurité de nos clients coûterait trop cher et présente trop de contraintes. Cette balise est donc un produit intéressant, commente René-Marc Chikli, président de l’association de tour-opérateurs/Ceto. Seul handicap, le boitier ne permet pas de communiquer pour préciser la nature du problème. Nous aurions besoin d’un système permettant au TO ou au réceptif local de contacter ses clients en excursion pour les faire rentrer à la base, en cas de troubles dans le pays, ajoute René-Marc Chikli. Un tel système n’existe pas encore, mais pourra certainement être développé à l’avenir. En attendant, la balise jaune est commercialisée 125 euros HT/mois, sur la base d’un contrat d’un an.

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire