Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Chine lance sa production de bus autonomes

Lorsqu’il s’agit de véhicules autonomes, les acteurs souvent évoqués sont souvent Google et Uber. Pourtant, les entreprises chinoises ne sont pas en reste. Baidu vient d’annoncer que ses autobus autonomes seront bientôt prêts à rouler dans les rues de chinoises.

2018 sera bien la première année de commercialisation pour la conduite autonome. Baidu, le géant chinois de l’internet, a annoncé mercredi le début de la production à grande échelle du premier minibus autonome de Chine, qui devrait être déployé dans des sites touristiques et des aéroports. Selon Robin Li, le PDG de Baidu, le 100e véhicule vient de sortir de la ligne de production. « Dans le passé, la Chine exportait des marchandises à bas prix. Dans le futur, la Chine exportera des technologies d’intelligence artificielle », a-t-il assuré mercredi.

Prévus sur des sites touristiques et des aéroports

Le véhicule dispose de 14 places assises et sa longueur correspond au tiers de celle d’un bus normal. Il n’est équipé d’aucun volant, siège conducteur ni pédales. Conçus en collaboration avec le fabricant chinois de bus King Long, les minibus devraient être utilisés prochainement dans des sites touristiques, des aéroports, et dans plusieurs villes comme Pékin, Canton et Shenzhen (sud). En 2019, ces véhicules de Baidu devraient également être déployés au Japon, dans des centrales nucléaires, ou encore à Tokyo pour le transport de personnes âgées. Ces minibus autonomes seront « de niveau 4 », c’est-à-dire qu’ils peuvent entièrement se passer de conducteur dans un espace fermé.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique