Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

F-X de Boüard (Selectour Préférence) : Nous visons 30% de croissance d’ici 2016

Selectour Préférence a organisé ce matin à Nantes la deuxième édition de son Forum Pro dédié aux acteurs du voyage d’affaires dans l’Ouest. L’occasion de faire un point, avec son président François-Xavier de Boüard, sur les ambitions de sa branche affaires, et de présenter une enquête exclusive sur les attentes de la clientèl

L’Echo touristique : Quelles sont vos ambitions avec ce Forum Pro dont la première édition avait eu lieu il y a deux ans ?

François-Xavier De Boüard : Nous avons senti la nécessité de faire mieux connaître notre métier et aussi d’innover avec un format qui n’existe pas en province. Au travers de nos six plateaux d’affaires situés à Angers, les Herbiers, Montaigu, Nantes, Paris et Rennes, nous servons 2 000 entreprises clientes avec lesquelles nous avons réalisé un volume d’affaires de 45M€ en 2013. Nous nous positionnons comme un acteur business travel de référence mais souhaitons mieux mettre en avant nos services, nos prestataires et nos outils. L’enquête exclusive que nous avons commandée au cabinet Polygone le prouve : 70% des entreprises interrogées, non clientes de notre société et voyageant régulièrement, pensent qu’elles n’ont plus de possibilités d’économies dans la gestion de leurs déplacements professionnels. A nous de leur prouver le contraire.

Comment évolue votre activité ?
Nous aurons encore progressé de 3% en 2013. C’est notre rythme, entre 3 et 5%, depuis le début de la crise. C’est bien, et bien mieux que les performances réalisées par notre branche loisirs qui représente 32% de notre activité globale. Mais ce n’est pas suffisant. D’où une stratégie d’investissements technologiques et humains qui doit nous permettre de faire progresser notre volume d’affaires de 30% d’ici à 2016. Nous visons la barre des 60-65M€ et voulons nous affirmer, après Carlson et American Express Travel, comme le 3e acteur du Grand Ouest pour le business travel.

Quels sont vos leviers de croissance ?

L’optimisation technologique est notre leitmotiv depuis 2005 et nous avons passé tous les caps même si la relation humaine et la proximité restent nos valeurs premières. C’est d'ailleurs dans cet esprit que nous avons engagé une démarche RSE et obtenu, en avril dernier, le label Lucie, nous positionnant comme la première agence de voyages en France à l’obtenir. 54, 6% des entreprises interrogées par le cabinet Polygone privilégient un contact direct avec un interlocuteur dédié au sein de l'agence de voyages pour organiser leurs déplacements professionnels. Il ne faut donc pas négliger l'humain.

Mais nous avons parallèlement accentué la stratégie digitale en 2012, développé sur notre site Internet une plate-forme communautaire "Ma préférence à moi", convaincus que les réseaux sociaux sont indispensables pour capter de nouveaux clients. L’optimisation technologique passe aussi par de nouveaux partenariats pour offrir à nos clients les outils qui répondent le mieux à leurs attentes ainsi celui noué avec Concur dont le portail complète, depuis le printemps dernier, l’offre d’Amadeus et de KDS. Nous sommes aussi allés chercher de l’expertise à l’extérieur, avec 6 embauches depuis le début de l’année dont un responsable des SBT et un responsable Grands Comptes.

Est-ce à dire que vous pourriez étendre votre périmètre d’activité ?

Avec la dématérialisation, la France nous appartient et nous ne nous interdisons rien notamment pour la réponse à de gros appels d’offres nationaux. D’où la nécessité de mieux structurer notre organisation avec désormais un responsable pour les TPE, un autre pour les PME et cette création de poste pour les grands comptes. Mais nous souhaitons avant tout nous consolider dans le Grand Ouest.

Nos deux grands concurrents n’ont pas, ou plus, la même approche de proximité. Amex a fermé son plateau à Nantes en juin dernier. Nous avons une carte à jouer avec des entreprises qui ne s’y retrouvent pas dans les portails des grands groupes et ont un vrai besoin de services et conseils. L'enquête réalisée avec Polygone le prouve aussi. Avec un signal positif : crise ou pas, 16,8% des entreprises interrogées ont augmenté leurs déplacements professionnels au cours des 12 derniers mois et 64,6% sont restées à l'identique.


 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique