Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Abritel.fr veut s’ouvrir aux agences de voyages

Le site de locations de vacances entre particuliers, qui vient de boucler un été record, croit au CtoC en agence.

"Les agences de voyages vont devoir diversifier leur portefeuille d’offres en ajoutant notamment des locations de vacances", estime Cyrille Coiffet, directeur du site tricolore Abritel (HomeAway), qui leur lance un appel du pied : "Nous voulons nous ouvrir aux réseaux de distribution. Les agences ont une vraie valeur ajoutée dans le conseil et l’accompagnement des voyageurs".

Les vendeurs pourraient donc profiter de l’essor du CtoC (consumer to consumer), estime Cyrille Coiffet. Le porte-parole d’Abritel, grand spécialiste de la France, est confiant : "Nous pourrons trouver un terrain d’entente avec les professionnels. Les agences de voyages vont se rapprocher de nous. Il y aura une convergence". Reste à trouver un modèle économique, que les pure players seront sans doute plus prompts à accepter que les acteurs traditionnels. La France est à la traîne dans les agences classiques, même si elle reste un levier potentiel important de croissance pour les années à venir.

Abritel n’a pas encore pris contact avec des distributeurs, qu’ils soient online ou traditionnels. Ce serait prématuré. Le site veut au préalable devenir marchand. "Nous devons mettre la location de vacances à l’heure de l’e-commerce", et "nous positionner comme tiers de confiance" avec une solution de paiement en ligne. Aux Etats-Unis, sa maison-mère a déjà franchi le pas : le groupe HomeAway travaille depuis trois mois en bêta avec un partenaire qui gère les encaissements, et dispense ainsi les propriétaires de la réception d’acomptes par chèques ou virements.

Un été record pour Abritel

Sur Abritel.fr, les demandes de réservation de locations de vacances pour des séjours en France durant l’été 2012 ont augmenté de +32% par rapport à l’été dernier, contre +19% un an plus tôt. La croissance du volume d’affaires correspondant reste inconnue, puisque le site n’est pas marchand. Abritel évoque un été de tous les records qu’il attribue à trois facteurs : la volonté de maîtriser le budget, l’engouement pour le CtoC et la dernière minute, et l’augmentation des offres (+25% sur la France, versus l’été 2011). La France a concentré près de 90% des demandes.

Seule ombre au tableau : la fraude, qui reste un fléau, orchestré par des "réseaux organisés". La technique est simple : l'usurpateur adresse de faux emails à des clients, au nom de propriétaires, jusqu'à l'obtention du règlement d'un acompte en leur faveur. Quand ils se rendent compte de la supercherie, les clients savent qu'ils ont perdu du même coup leurs arrhes (30 ou 50%) et leur lieu de vacances. Afin d'éviter une mauvaise publicité, Abritel les aide à trouver une solution de repli, et son outil de paiement sera sans doute un rempart contre les délinquants du Net. 

Le groupe américain HomeAway dispose d’environ 110 000 propriétés sur la France, à travers les marques Abritel, Homelidays et Bed&Breakfast.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique