Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

40% des mobinautes veulent réserver des voyages

Le cabinet d’études PhoCusWright a sondé les mobinautes français, anglais et allemands. Ses conclusions peuvent inspirer la stratégie mobile des professionnels du voyage.

Environ 39% des Français disposant d’un smartphone recherchent des informations sur un produit voyage, comme un hôtel ou un siège d’avion.

Mais ces mobinautes veulent aller bien au-delà de la prise de renseignements, d’après une nouvelle étude de PhoCusWright, réalisée auprès d’un échantillon européen (dont 867 voyageurs français) : 40% souhaitent réserver des produits de voyages comme des chambres d'hôtels et des vols, et 35% aimeraient pouvoir modifier un dossier de voyage existant.

"Si vous souhaitez l’ignorer, le client ira ailleurs", a lâché Florence Kaci, porte-parole du cabinet d’études, lors d’une conférence à l’IFTM. "L’âge d’or du web est déjà derrière nous. Le mobile est le futur. Les réservations (mobiles) sont aujourd’hui minimes. Mais d’ici quelques années, elles dépasseront celles réalisées sur les PC".

Associer les réseaux sociaux

A la lumière de ces tendances, comment les entreprises du secteur doivent-elles se positionner ? "La distribution, le service client et le marketing doivent être le premier objectif d’une stratégie mobile".

Dans l'Hexagone, 21% des voyageurs accèdent à Internet quotidiennement depuis leur smartphone. Sachant que plus d’un Français sur trois (38%) dispose d’un mobile connecté à Internet (contre 27% en 2011).

"Le mariage entre la mobilité et les réseaux sociaux est extrêmement puissant", a ajouté Florence Kaci. Sur Facebook, les Français partagent des photos/vidéos (26%), reçoivent des recommandations de proches (20%), et planifient leurs voyages avec des amis et la famille (19%). Ces usages peuvent inspirer des services positionnés sur les médias sociaux par les entreprises du voyage.

Les tablettes convertissent mieux

Naturellement, s’agissant des terminaux mobiles, les iPad et ses concurrents prennent une part de marché importante, notamment parmi les voyageurs d’affaires. Les professionnels du secteur devront adapter leur contenu à ces supports tactiles, et y trouveront leur intérêt.

"Le taux de conversion atteint 6,3% sur les tablettes, contre 3,1% via les smartphones", relève Florence Kaci.
Quelques 250 millions seront vendues à l’horizon 2015 dans le monde, avec une croissance plus importante en Europe et en Asie-Pacifique (source : Yankee Group).

 

 

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire