Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Destination Sénégal : 7 arguments pour bien vendre

1 Pour entrer au Sénégal, il faut un passeport valide plus de six mois après la date de retour. Pour l’instant, il n’y a pas besoin de visa pour un séjour de moins de 90 jours, mais il faut se renseigner régulièrement, car les autorités ont annoncé des évolutions à venir 2 Concernant le nouvel [...]

1

Pour entrer au Sénégal, il faut un passeport valide plus de six mois après la date de retour. Pour l’instant, il n’y a pas besoin de visa pour un séjour de moins de 90 jours, mais il faut se renseigner régulièrement, car les autorités ont annoncé des évolutions à venir

2

Concernant le nouvel l’aéroport de Dakar, la connectivité reste imparfaite, même si elle va s’améliorer. Une autoroute relie désormais l’aéroport à Saly Portudal, ce qui est un gain de temps énorme. Dakar reste à 45 minutes de trajet (au minimum). Le prix d’un taxi est de 42,5 € et de nuit 53,30 €.

Pour lire l’ensemble de cet article,
veuillez vous identifier avec votre compte si vous avez déjà un abonnement
à L’Echo Touristique OU abonnez-vous


3

Plusieurs vaccins sont conseillés pour le Sénégal. Celui contre la fièvre jaune est très fortement recommandé, tout comme la mise à jour DTP. Le traitement antipaludéen peut aussi être conseillé (groupe 3). Pour les circuits passant par la Gambie, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire : il faut présenter le carnet de vaccinations à l’arrivée.

4

Au Sénégal, Hertz Loisirs est aussi réceptif et propose cinq circuits. Sa force est de pouvoir s’appuyer sur sa propre flotte de plus de 200 véhicules. Une trentaine d’excursions sont à la carte, pour satisfaire aussi bien les locaux que les expatriés, les sociétés locales que les sociétés étrangères implantées dans le pays.

5

Trois ferries gérés par la Cosama assurent la liaison Dakar-Ziguinchor avec escale à Karabane. Le billet se prend aux gares maritimes de la société Cosama de Dakar ou Ziguinchor. Deux liaisons par semaine.

6

La Gambie est un fleuve barrant la route qui traverse le pays du nord au sud. Celle qui connecte le Sénégal à la Casamance, une région méridionale séparée du reste du pays par le territoire gambien. Une bizarrerie géographique héritée de la colonisation. Depuis janvier 2019, un pont relie les deux rives du fleuve. Ce qui a changé la vie des habitants de la Casamance et énormément raccourci les temps de trajet.

7

Pour y aller

Depuis Paris-CDG :  Air France et Air Sénégal desservent l’aéroport de Dakar en direct. Transavia relie Paris-Orly à Cap Skirring. En décembre, Air Sénégal ouvrira une ligne depuis Marseille. La compagnie aérienne propose également une connexion vers Ziguinchor.

Quoi de neuf ?

Une ligne de TER va voir le jour fin 2021 entre Dakar et l’aéroport. Aujourd’hui, elle fait déjà la jonction jusqu’à Diamniadio.

En quelques clics

au-senegal.com, afrique-tourisme.com/destinations/senegal

L’AVIS DES PROS

Gwendolyn Amand

Assistante de production et responsable des ventes Explorator

« Le Sénégal est une destination qui possède une diversité de paysages exceptionnelle. Entre le désert de Lompoul et la Casamance, qui est très luxuriante, il y en a pour tous les goûts. Le fait qu’il n’y ait pas la barrière de la langue permet d’expérimenter le tourisme communautaire dans des campements villageois. Je conseille de s’arrêter en Gambie pour observer les chimpanzés de Baboon Island, puis d’enchaîner sur une rencontre du peuple Diola dans un village communautaire, au nord de la Casamance. Allez voir les jardins de femmes, qui leur permettent de subvenir à leurs besoins. Autre site essentiel : l’île-village de Carabane, située dans l’embouchure du fleuve Casamance. Il n’y a pas de voitures, ce qui permet de vivre une expérience au contact de la population. Avec Explorator, nous essayons de plus en plus de proposer des fêtes durant nos circuits. Comme la fête aux Canards à Enampore, ou encore un combat de lutte sénégalaise, qui sont ultra-populaires ! »

Alain Noël

Directeur de Nouvelles Frontières Sénégal

« Le Sénégal est une destination que l’on pourrait qualifier de facile pour voyager. Il n’y a pas besoin de visa (même si cela pourrait évoluer, ndlr), ni de vaccin, la météo est clémente, la langue est partagée et le décalage horaire est nul. Je préconise aux gens de ne pas avoir d’a priori sur l’Afrique, de faire preuve d’ouverture d’esprit pour vraiment profiter. J’adore les puits de sel à Palmarin.

Pour ceux qui ont la chance de les survoler en ULM, ils auront une vue parfaite sur les puits multicolores. Juste à côté, la réserve communautaire permet d’observer, au soleil couchant, les hyènes qui sortent de la mangrove pour aller chasser. Au niveau touristique, il y a de nombreuses nouveautés dans tout le Sénégal.

Je pense au carnaval de Dakar qui a eu lieu pour la première fois du 22 au 24 novembre, mais aussi à la maison d’Ousmane Sow à Dakar, ou à la maison de la photographie à Saint-Louis. À Saly, les hôtels vont retrouver leurs plages puisque les travaux de digue sont finis. Il ne manque plus que l’ensablement. Enfin Riu va ouvrir deux hôtels à la Pointe-Sarène, au sud de Mbour. À eux deux, ils proposeront 1 000 chambres supplémentaires. »

Michel Jean-Richard

Président-fondateur de Parfums du Monde

« La situation géographique du Sénégal est idéale. À cinq heures de l’Europe, à équidistance de l’Amérique, de l’Europe et de l’Asie, le pays est facilement accessible par voies terrestres, maritimes et aériennes, sans réel décalage horaire. Son réseau routier, plus de 15 000 kilomètres de routes goudronnées, permet de se déplacer rapidement.

L’autoroute de l’Avenir, reliant Dakar à Diamnadio, est l’une des plus grandes réalisations pour la modernisation des voies de communication. Trois nouvelles stations touristiques sont en création au bord d’une immense plage, à 100 kilomètres de Dakar et à 30 kilomètres du nouvel aéroport Aibd (Pointe-Sarène, Mbodiène et Joal-Finio). Le Sénégal est connu pour sa « Téranga » (hospitalité) qui est le mot qui caractérise le mieux ce peuple ouvert et accueillant.

Dès votre arrivée, le visage souriant et la familiarité de ceux que vous rencontrerez promettent un séjour inoubliable. Chaque jour est un enchantement, chaque région est une découverte. »

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique