';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Facebook : pourquoi la portée des publications diminue

La portée de vos publications sur Facebook s’est émoussée ? Vous n’êtes pas le seul dans ce cas. Les explications de notre partenaire We Like Travel.

Comme annoncé début 2018, Facebook a modifié son algorithme pour le fil d’actualités des utilisateurs. Un sujet que l’agence social media We Like Travel a scruté, chiffres à l’appui. L’agence social media a analysé un échantillon de 91 pages tourisme. Comme le montre le graphique ci-dessous, la portée organique de leurs publications (nombre de personnes uniques qui ont vu au moins une fois la publication) a effectivement reculé, d’environ 13% entre le 4ème trimestre 2017 et le premier trimestre 2018. Pourquoi ? La méthode de calcul du réseau de Mark Zuckerberg a été modifiée. L’ancienne méthode gonflait artificiellement la portée organique (naturelle, soit sans investissement publicitaire) : les chiffres comptabilisaient les publications pré-chargées dans le fil d’actualités – sous le bas de votre écran -, et donc pas forcément vues par les utilisateurs. Activée en février, la nouvelle méthode n’utilise pas cette technique artificielle pour exagérer les performances, et s’avère donc est plus honnête. En conclusion, les chiffres étaient partiellement faux, du moins exagérés…

NB : la portée organique mensuelle des pages est en moyenne de 2,8 fois son nombre de fans.

Le taux d’engagement reste stable

Autre indicateur intéressant, et rassurant : sur la base des 704 pages de destinations touristiques, le taux engagement reste relativement stable, affirme Baromètre We Like Travel : il atteint 1,71% au premier trimestre 2018, contre 1,52% au troisième trimestre 2017, et 2,20% au quatrième trimestre 2017 (qui correspond à une période toujours active). Ce pourcentage est corrélé à l’audience globale, majoritairement organique, mais aussi parfois payée.

« Le taux d’engagement du tourisme est historiquement très fort par rapport à d’autres secteurs d’activité », souligne Claire Gallic, responsable marketing et communication.

Les photos résistent mieux que les vidéos

Alors, l’algorithme, qui entend favoriser les conversations, a-t-il vraiment changé ? Oui, au niveau des catégories de publications, selon l’analyse de We Like Travel sur 760 publications de pages, de décembre 2017 à mars 2018. Résultat : les vidéos sont désormais moins porteuses, elles sont moins visibles dans le fil d’actualités. Dans sa nouvelle version, l’algorithme donne une prime aux photos, surtout lorsqu’elles sont dans un format horizontal. A contrario, le format multi-photos, que certains community managers privilégient, se révèle moins porteur. A noter enfin que les meilleures heures de publications restent le soir, à partir de 18h.

Facebook fait régulièrement évoluer son algorithme global, un algorithme qui devrait d’ailleurs évoluer suite au scandale Cambridge Analytica. Pour l’heure, un keynote est programmé début mai, annonciateur de possibles changements à intégrer par les développeurs. Il faudra donc suivre cette actualité, s’adapter en conséquence, pour bien dialoguer avec sa communauté, et atteindre in fine un bon taux d’engagement. Les techniques de community management doivent en permanence s’ajuster.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.