Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Voyages-sncf.com veut créer l’agence du futur

| | | par
Voyages-sncf.com veut créer l’agence du futur
Voyages-sncf.com veut créer l’agence du futur

  D’ici la fin de l’année, Voyages-sncf.com lance officiellement Mytripset, un outil pour accompagner le voyageur de porte à porte.

"Dans les comparateurs, le train est peu présent par rapport aux compagnies aériennes, estime Yves Tyrode, DG de Voyages-sncf.com. Nous perdons des opportunités de convaincre des clients qui, spontanément, n’auraient pas pensé à nous".

C’est notamment pour cette raison que la filiale de la SNCF lance, d’ici la fin de l’année, son site multimodal de porte à porte. Il s’agit de Mytripset.com, un comparateur européen de modes de transport (train, avion, voiture personnelle), pouvant aller jusqu’à la réservation. "J’aimerais ajouter le covoiturage et le bus", ajoute Yves Tyrode. "Nous espérons à terme faire venir chez nous des personnes sur des trajets ou des distances sur lesquels le train reste méconnu".

Depuis quelques semaines, les internautes sont invités à tester la version bêta de Mytripset.com, accessible depuis un ordinateur/un Ipad. Innovant : les remontées clients font évoluer le contenu, le produit s’améliore en mode contributif. La prochaine étape, c’est l’ajout de Mytripset "d’ici la fin de l’année", près du moteur de réservation sur Voyages-sncf.com (environ 7 millions de visiteurs uniques par mois). Un tel positionnement aura valeur de lancement officiel. Reste à savoir si Mytripset bénéficiera ou non d’une application mobile dédiée.

Sans Google

Voyages-sncf.com adopte donc une stratégie différente de la Deutsche Bahn : grâce à une alliance entre Google et la compagnie ferroviaire allemande, l'application de cartographie Google Maps, qui affichait déjà des trajets en voiture et à pied, se dote d'un onglet "train" et permet à l’internaute d’être redirigé vers le site marchand de la DB pour acheter son billet. A contrario, pas question pour Voyages-sncf.com de s’acoquiner avec le géant de la recherche sur Internet, du mois pour l’instant. D'ailleurs, sa carte du monde est délivrée par Bing Maps...

Craignez-vous qu’après avoir donné accès à vos informations, Google vous facture le bouton "réserver" accessible aux internautes ? "Absolument", répond sans détour Yves Tyrode. "Il faudra que Google clarifie son modèle économique", ajoute-t-il, avant d’invoquer une deuxième raison pour expliquer sa stratégie : "Notre propre outil sera sur l’ensemble des OS (systèmes d’exploitation), alors que les internautes n’ont pas tous Google Maps".

3,3 milliards d’euros pour VSC

Voyages-sncf.com  Les clients européens autres que français ont effectué des commandes cumulées de 420M€ l’an dernier, en croissance de 24% par rapport à 2010. Voyages-sncf.com a réalisé des ventes totales de 3,3 milliards d’€ l’an dernier. Le m-commerce est un des leviers importants de la croissance. 20% de l'audience vient des smartphones.

 

Voici un exemple de recherche, sur Paris-Prague, avec les propositions sur la deuxième page (incluant les émissions de C02). A noter que le site ne prévoit pas la voiture de location, mais le véhicule personnel.

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cet article sur Wikio envoyer à un ami

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer