Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

NATION ARC EN CIEL, UN PAYS, DES CULTURES, UN PEUPLE

SUR LES PAS DE NELSON MANDELA

TERRE DE GRANDS ESPACES

UNE GASTRONOMIE AUSSI VARIÉE QUE SES PAYSAGES

JOHANNESBURG - LE BROOKLYN D'AFRIQUE DU SUD

Nation Arc en Ciel, un pays, des cultures, un peuple

L’Afrique du Sud a longtemps été le symbole de la ségrégation raciale : l’apartheid. Depuis la fin de ce régime, en 1991, l’Afrique du Sud a surmonté bien des obstacles et ses habitants ont réussi à aller au-delà de leurs différences afin de construire un futur pour la nation et vivre ensemble.

L’une des figures de proue de la renaissance postapartheid du pays, Desmond Tutu fait référence à son pays en tant que Nation Arc en Ciel. Ce terme désigne son rêve de voir naître une société sud-africaine qui cohabite, qui ne fusionne pas mais se juxtapose pour créer un peuple unique qui s’unit dans ses différences.

La diversité des cultures des habitants de l’Afrique du Sud en fait sa plus grande richesse. On la retrouve d’ailleurs dans ses 11 langues officielles émanant des communautés principales du pays : anglais, afrikaans, ndébélé du Sud, sotho du Nord, Sotho du Sud, swati, tsonga, tswana, venda, xhosa et zoulou.

La liberté de religion est également un concept très fort en Afrique du Sud. Même si la majorité des sud-africain sont chrétiens, les musulmans, juifs, indous et bouddhistes vivent ensemble, fréquentent les mêmes quartiers, les mêmes écoles et les mêmes lieux de vie. Un profond respect pour la religion et les croyances de chacun habite le pays.

En se promenant dans les rues des grandes villes d’Afrique du Sud, à la terrasse des cafés, dans les restaurants, la diversité des cultures est présente à tous les niveaux de la société.

Afin de réparer les erreurs du passé, le gouvernement a mis en place un système qui privilégie les classes de population les plus en besoin dans leur recherche de travail et l’a appliqué à tous les secteurs : public et privé. Ainsi à qualifications égales, une femme issue de la communauté noire sera prioritaire dans l’obtention d’un travail. Ce système assure que les plus faibles au sein de la société ait une véritable chance de réussir et ainsi intégrer les valeurs de la nation arc-en-ciel.

Terre de grands espaces pour une plongée au cœur de la nature sauvage

Un voyage en Afrique du Sud est la promesse d’une nature sauvage préservée et de paysages époustouflants. Certes le pays est connu pour son plus grand parc naturel, le Parc Kruger, mais bien d’autres promettent une plongée au cœur d’une nature préservée dominée par la faune et la flore.
Le Parc transfrontalier du Kgalagadi est un parc grandiose à l’image de la faune sauvage qu’il abrite. C’est un espace de 37 000 km² entre l’Afrique du Sud et le Botswana. Il est possible de passer de l’un à l’autre sans passeport, si on ne sort pas du parc. Ce projet a amorcé une ouverture vers la Namibie, avec le Parc national de Sperrgebiet de 26 000 km². L’objectif est de créer l’une des plus grandes zones de conservation au monde. Un large choix d’hébergement s’offre aux visiteurs que ce soit dans un campement rudimentaire pour une expérience sauvage ou dans un lodge luxueux.
Direction vers les chaînes de montagnes sud-africaines qui dévoilent elles aussi une nature à l’état brut. Depuis Johannesburg ou Pretoria, les montagnes du Magaliesberg se découvrent lors d’une randonnée, depuis les airs en montgolfière, ou par un parcours de tyrolienne au-dessus des arbres. A deux heures de Durban, la chaîne de montagnes Drakensberg qui culmine à 3482m est un terrain d’aventures été comme hiver, en VTT ou sur un snowboard, il y neige l’hiver !

La diversité des paysages fait de l’Afrique du Sud un pays unique, avec le désert du Karoo qui se déploie sur 400 000km2. On peut admirer le coucher de soleil sur la Vallée de la Désolation. Pour la magie d’une zone semi-désertique qui se transforme en mer de fleurs jusqu’à l’océan, entre août et début octobre, direction Namaqua National Park, à six heures de route du Cap. On fait une halte dans des campements rustiques offrant des vues spectaculaires.

Johannesburg - le Brooklyn d'Afrique du Sud

city

La capitale économique de l’Afrique du Sud bénéficie depuis quelques années d’un renouveau entrepris d’une part par le gouvernement mais surtout par les acteurs privés locaux qui souhaitent donner une nouvelle image à leur ville.
Entre réhabilitation d’entrepôts laissés à l’abandon, renaissance de quartiers entiers et ouvertures de galeries en tous genres, restaurants trendy et rooftops où les beautiful people se pressent, Johanneburg est en passe de voler la vedette à une autre ville d’Afrique du Sud qui jouit déjà d’une excellente réputation.

Située à 1 600 mètres d’altitude, Johanneburg est une métropole d’une diversité impressionnante. Partons à la découverte des nouveaux quartiers qui font parler d’elle. Le quartier de Maboneng au cœur de la ville est l’exemple parfait de cette réhabilitation. De nombreux artistes de rue ont pris possession des murs du quartier pour lui redonner des couleurs et une vie.

Afin de prendre le pouls de Johannesburg et rencontrer la jeunesse en pleine effervescence, rendons-nous au Neighbourgoods Market, non loin de Maboneng. Sur la terrasse ouverte, un immense Nelson Mandela nous salue. A l’intérieur, des jeunes créateurs proposent leurs produits tandis qu’au rez-de-chaussée c’est une myriade de stands de produits alimentaires préparés sur place pour le plaisir des yeux et des papilles qui attendent les visiteurs. Au son électro du DJ, la jeunesse de Joburg se délecte de cocktails en profitant des jours ensoleillés.

Pour un moment de détente loin de l’agitation du Neighbourgoods Market, le Precinct 44 Stanley, installé dans un ancien atelier de réparation de trams et de bus, propose aux visiteurs un magnifique beer garden entouré de boutiques à la mode.

Un peu plus loin, se trouve le district de Melville, plus décontracté et familial, les habitants de Joburg aiment s’y promener à l’ombre des jacarandas et profiter de la musique live qui se joue dans les bars.

Une visite de Johannesburg ne peut être complète sans se rendre dans le township de Soweto. Loin des clichés, Soweto, connu pour avoir été l’un des quartiers phares du mouvement de libération, est une véritable surprise. Depuis quelques années, il s’est ouvert aux visiteurs avec des visites en vélo, des auberges de jeunesse pour profiter de l’ambiance extraordinaire qui s’en dégage. Une promenade dans Vilakazi St donne le ton : musique locale, Shebeen – bar locaux et ambiance qui ferait pâlir toutes les grandes métropoles vous y attendent.

Sur les pas de Nelson Mandela

L’année 2018 marque le centenaire de la naissance de Nelson Mandela, un héros présent dans toutes les mémoires pour avoir lutté jusqu’à la fin de sa vie contre l’apartheid. Les visiteurs peuvent partir à la découverte des grands sites qui ont marqué son histoire et le mouvement de libération qu’il a mené toute sa vie à travers le pays, de Johannesburg au Cap.
Le parcours de la visite des sites retraçant l’histoire de la vie de Nelson Mandela débute à Johannesburg par la visite de la ferme de Liliesleaf dans le quartier de Rivonia ou Nelson Mandela et les autres leaders anti-apartheid se réunissaient secrètement pour organiser leurs opérations. C’est à cet endroit que Nelson Mandela et quelques un de ces compagnons furent arrêtés et emprisonnés.
Nelson Mandela fût ensuite emmené à Constitution Hill, un vieux fort qui servait de prison pendant l’apartheid et ou les résistants et les pacifistes dont Mahatma Gandhi étaient alors retenus.
Avant d’être emprisonné, Madiba fût l’un des premiers avocats noir en Afrique du Sud, son bureau qu’il partageait avec son ami Oliver Tambo se trouvait à Johannesburg à la Chancellor House. Cet ancien bureau est aujourd’hui devenu un musée.
A cette époque, tout près de Johannesburg dans le canton de Soweto, Nelson Mandela vivait dans une petite maison avec sa première femme, mais aussi avec Winnie et leurs enfants jusque dans les années 60.
Dans la province du KwaZulu Natal, à une heure de Durban dans la petite ville de Howick, Nelson Mandela fût capturé puis incarcéré et coupé du monde pendant 27 ans. Pendant 18 ans, Nelson Mandela se trouvait à la prison de Robben Island.
Aujourd’hui, le musée de l’Apartheid de Johannesburg retrace l’ascension et le déclin de l’Apartheid, et permet de revivre en vidéo la journée de libération de Nelson Mandela.
Ce voyage promet une immersion totale dans la vie du défenseur de la Nation Arc en Ciel et dans l’histoire de l’Afrique du Sud.

mandela memorial

Une gastronomie aussi variée que ses paysages

La cuisine sud-africaine est un festival de saveurs et de couleurs reflétant la diversité de ses cultures pour le plus grand plaisir des gourmets.
Différentes cultures ont contribué à l’évolution de la cuisine sud-africaine. La culture indienne y est très présente, notamment dans la ville de Durban, sur la côte est du pays. Ainsi, dans la cuisine en Afrique du Sud on utilise beaucoup les épices pour une cuisine fusion africano-indienne très intéressante. Les tribus zouloues, elles-aussi, ont influencées la nourriture indienne en Afrique du Sud, les Indiens et les Zoulous vivaient et travaillaient ensemble dans les régions rurales du KwaZulu-Natal. Ce qui a permis aux Indiens sud-africains de cuisiner avec de l’amasi (une boisson au lait fermenté).
Le  » braii « , le barbecue sud-africain, est un autre incontournable. La viande grillée, souvent d’excellente qualité, est servie accompagnée de frites, de beignets d’oignons et de légumes. Ce barbecue sud-africain se déguste dans de grands  » grill-rooms  » dans une atmosphère chaleureuse.
La ville de Cape Town est une véritable mine d’or culinaire et offre un melting-pot de cultures et de parfums où s’allient authenticité et modernité pour des créations originales et uniques. Par exemple le quartier de Woodstock, aux airs de Brooklyn, propose une réelle diversité culinaire. C’est d’ailleurs dans une ancienne biscuiterie (The Old Biscuit Mill) que se trouve l’une des meilleures tables du continent : The Test Kitchen où le chef Luke Dale Roberts propose une expérience gastronomique créative plaçant le restaurant dans le World’s 50 Best Restaurants.
Toujours à Cape Town, il est possible de vivre un moment gastronomique incroyable au restaurant de l’hôtel Ritz. Le  » Top of the Ritz « , situé au 23e étage, offre une vue spectaculaire sur la ville. La cuisine y est raffinée et le menu invite à  » Un voyage de saveurs à travers le Cap  » pour un hommage aux traditions locales culinaires.
Du côté de Pretoria, le restaurant Heritage Lifestyle invite ses convives à déguster une cuisine africaine très élaborée, le tout en sirotant les meilleurs crus d’Afrique du Sud. Le chef y revisite des plats traditionnels comme le ragoût de bœuf au vin rouge ou le mogofu (tripes), sans oublier le poulet au curry : un régal garanti !
Dans les alentours de Johannesburg, dans le quartier de Soweto, il suffit simplement de se balader dans les rues pour tomber sur de charmants restaurants et bars à vin offrant une atmosphère unique. Pour déguster une cuisine africaine accompagnée de vins locaux la rue Vilakazi est l’endroit idéal.
Ainsi, chaque région d’Afrique du Sud a son propre type de cuisine, variant selon différentes influences culturelles, promettant un voyage culinaire étonnant et inoubliable.

african food

Stay tuned

logo afrique du sud

Gabriel TAHER
Responsable des Relations de l’industrie Touristique

+33 1 45 61 64 41/48
gabriel@southafrica.net

Afrique du Sud