Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyager utile, pour soi et pour les autres

Protection de l’environnement, sauvegarde du patrimoine, il y a bien des manières de voyager utile. Des vacances différentes ? La « génération humanitaire » ne demande pas mieux.

LANGUES SANS FRONTIÈRES

Il y a bien des manières d’apprendre à parler une langue étrangère. Au-delà du classique séjour linguistique, il est possible de participer à la vie d’une entreprise, en tant que stagiaire, voire comme salarié. Cette méthode présente le double avantage de perfectionner la maîtrise d’une langue dans un contexte réel et d’acquérir une expérience professionnelle internationale valorisante. Les autres formes de voyages solidaires sont aussi de bonnes manières d’apprendre une ou plusieurs langues, puisque les groupes sont souvent internationaux.

Chez Melimundo, Verdié, Real Gap, TUI Student…

AU CHEVET DE LA PLANÈTE

Partout dans le monde, la nature est en danger, et les propositions d’actions bénévoles ne manquent pas, que ce soit pour la protection de la faune, de la flore ou d’un milieu naturel marin ou terrestre. D’une opération de reboisement au Costa Rica à l’observation des migrations d’oiseaux, en passant par des actions de protection des tortues marines en Grèce, des vautours fauves en Croatie, des lamas au Pérou, chacun est sûr de trouver sa cause. Les volontaires peuvent s’engager à proximité de chez eux tout au long de l’année ou au bout du monde pour une période plus ou moins longue.

Chez Saïga, À Pas de Loup, Jagispourlanature.org, Cybelle Planète, Planète Urgence, Projects Abroad, Passerelle Éco, Concordia, Ecovolunteer, Melimundo, Objectif Sciences International…

VOLONTAIRES, ENGAGEZ-VOUS

Le Service civique a remplacé le Service civil volontaire depuis mars 2010. En général assez long, ce type de voyages mérite d’être encadré d’un point de vue légal. Les offres couvrent une dizaine de thématiques, du sport à l’environnement en passant par la santé. Ils se déroulent le plus souvent en France et s’adressent aux jeunes de 16 à 25 ans, pour une période de 6 à 12 mois. Une partie des frais est prise en charge par l’État. Le Service volontaire européen (SVE) créé en 1996 a évolué lui aussi, et jusqu’en 2013 il concerne les jeunes de 18 à 30 ans, pour des projets de 2 à 12 mois dans 31 pays européens et divers pays partenaires. Des projets à court terme, de deux semaines à deux mois, sont aussi possibles. D’autres organismes encore proposent du volontariat à long terme.

Chez Service Civil International, Real Gap, Jeunesse et Reconstruction, Cotravaux, Concordia, Études et Chantiers…

VACANCES EN CHANTIERS

En France ou à l’étranger, pour une durée généralement comprise entre 2 et 6 semaines, plus souvent l’été ou en période de vacances scolaires, les chantiers proposent des activités de reconstruction et d’aménagement de sites. Les amoureux des vieilles pierres ne sont pas les seuls intéressés : si la plupart des chantiers concernent des sites patrimoniaux, d’autres ont une vocation sociale, culturelle ou écologique.

Chez Service Civil International, Cotravaux, Compagnons Bâtisseurs, Concordia, Études et Chantiers, Jeunesse et Reconstruction, Rempart, Solidarités Jeunesses, ASF France, ASTVS (Association de sud du travail volontaire et social)…

SOLIDAIREMENT VÔTRE

Même sans s’impliquer complètement, il est aussi possible de voyager utile, en réservant un circuit auprès d’un « TO solidaire ». De plus en plus d’entreprises de tourisme soutiennent des causes humanitaires à travers le monde. Elles les financent notamment grâce à un prélèvement sur le prix du voyage. Les circuits permettent alors de visiter les projets solidaires et d’entrer en contact avec les populations.

Chez Voyager Autrement, Écotours, Arvel Voyages, Jeunes sans Frontières, Ushuaïa voyages…

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique