Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Thomas Dubus au chevet de Strasbourg

Il prend la direction de l’aéroport dont la fréquentation chute face au TGV.

Une licence en économie, le diplôme d’école de commerce à Marseille et un cursus à l’École nationale de l’aviation civile (ENAC) constituent un solide bagage théorique pour un directeur d’aéroport. Assez séduisant pour la Chambre de commerce et d’industrie de Strasbourg, qui vient de recruter Thomas Dubus, 35 ans, à la direction de son aéroport. Sa mission : contrer la chute de la fréquentation du septième aéroport régional, plombé par le TGV-Est et passé, en trois ans, de 2,03 millions à 1,1 million de passagers. « Strasbourg cumule les équipements d’un grand et les difficultés d’un petit aéroport », observe Thomas Dubus. Après avoir fondé à Paris une start-up spécialisée dans la fidélisation des salariés et des actionnaires, Thomas Dubus s’est réorienté vers le transport aérien chez Keolis, en tant que directeur du développement de la gestion des aéroports. « Quand je suis arrivé, en 2003, nous n’exploitions qu’un seul aéroport, à Angers. À mon départ cinq ans plus tard, il y en avait onze », rappelle Thomas Dubus. Le jeune manager a affûté ses armes sur le terrain à Orly. Recruté à Strasbourg « par bouche à oreille », il s’engage dans un combat politique : aucun débat local sur l’avenir de l’aéroport n’a abouti à l’esquisse d’une stratégie crédible face à la concurrence du TGV. Le train risque de plomber la plate-forme de 40 % de passagers supplémentaires quand la deuxième phase du TGV Est, prévue en 2014, mettra Paris à 1 heure 50 de Strasbourg. « En attendant la création d’une nouvelle société d’exploitation avec les collectivités locales, en 2011, il faut développer des liaisons vers les grands hubs européens et attirer davantage de trafic charter », propose Thomas Dubus, qui entend mettre en lumière l’exemple de Marmara, le TO le plus engagé vers le bassin méditerranéen au départ de Strasbourg.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique