Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Royal Tours dans la cour des grands

Le voyagiste annonce un chiffre d’affaires en progression de 63 % l’année dernière. Maroc, mais également Tunisie et Sénégal, affichent des performances à la hausse.

Ali Chaoui dit ce qu’il fait… et fait ce qu’il dit. Décidé, en reprenant les commandes de Royal Tours en 2003, à faire entrer le spécialiste du Maroc dans la cour des grands, le PDG est en passe de réussir son pari. Nous voulions conquérir des parts de marché, élargir notre offre pour améliorer nos achats, affréter davantage et offrir des prix plus compétitifs. Avec 45 000 passagers vers le Maroc en 2005 (contre 13 000 deux ans plus tôt), la stratégie est payante.

3 000 sièges supplémentaires

Au global, Royal Tours réalise un exercice 2004-2005 (clos le 31 octobre) exceptionnel, avec un chiffre d’affaires qui atteint 47 ME, en progression de 63 %, pour 58 400 clients, et un bénéfice de 164 000 E. Le Maroc tire bien évidemment la croissance, mais la Tunisie (+44 % en chiffre d’affaires, avec 12 000 clients) et le Sénégal (+73 %, 1 400 clients) s’affichent aussi en forte hausse.

La tendance se confirme pour les premiers mois de l’exercice 2006 (+30 %, toutes destinations confondues), le Cap-Vert lancé cet hiver avec succès (près de 500 passagers en trois mois) ne faisant que consolider ces bons résultats. De quoi inciter Royal Tours à poursuivre l’offensive.

Ainsi, au Maroc (où Ali Chaoui vise 100 000 clients d’ici deux à trois ans et annonce l’ouverture d’un hôtel-club maison 5b en février 2007), le TO répond aux demandes des agences en augmentant ses stocks. Plus de 3 000 sièges supplémentaires ont été affrétés depuis Paris, Marseille, Toulouse, Lyon et Nantes vers Marrakech sur Europe Airpost, entre le 9 avril et le 7 mai.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique