Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Retour aux sources aux Seychelles

A 29 ans, Cécile Lainé a déjà eu l’occasion de faire de beaux voyages. Conseiller voyage chez TPN Voyages/ Selectour à Vichy, elle rêve désormais de découvrir l’Inde.

Je connaissais déjà les Caraïbes, mais je n’avais jamais séjourné dans l’océan Indien. L’éductour de Beachcomber Tours aux Seychelles en juin m’a permis de combler cette lacune de bien belle façon. Après un vol de nuit sans histoire et une douche salvatrice au Méridien Barbarons, sur l’île de Mahé (agréable pour sa plage mais qui mérite un petit coup de peinture !), nous voilà partis au coeur de l’archipel.

Paysages verdoyants, plages sublimes, la carte postale se déroule sous nos yeux jusqu’à Newport, où nous avons embarqué sur le catamaran Pearl of Seychelles. Je craignais le mal de mer, mais tout s’est finalement bien passé, même si ça bouge ! Les cabines sont petites mais toutes extérieures et la décoration est de bon goût, en particulier le bar colonial. Parfait pour déconnecter. A déconseiller toutefois à ceux qui cherchent de l’animation car les soirées sont calmes !

L’idéal est de faire une croisière quatre jours/quatre îles, d’autant que les sites de mouillage sont exceptionnels. Nous avons par exemple fait de la plongée autour d’une petite île, près de Praslin. Un moment inoubliable : j’ai nagé avec des tortues et me suis fait quelques frayeurs avec des requins ! Pour se remettre, rien de mieux que les plages de l’île de Praslin, et en particulier l’Anse Lazio, romantique à souhait au coucher du soleil. Nous avons séjourné au Paradise, l’un des rares hôtels à proposer des activités et des animations le soir. Parfait pour les familles car, la plupart du temps, les établissements des Seychelles sont de petites unités de charme.

Praslin est une île montagneuse recouverte d’une végétation assez dense, qui a donné d’incroyables richesses, comme les amusantes coco-fesses, ces noix de coco en forme de… fesses. Rien à voir pourtant avec l’île de Denis et son hôtel unique. Sans aucun doute le plus beau moment du voyage, pur et magique. Mais le prix est lui aussi magique ! Ce sont les raies qui nous ont accueillis sur cette île toute plate, dont on fait le tour à pied en une heure, et qui attire les amateurs de plongée comme les couples en mal de romantisme. Plage déserte, forêt toute proche, la nature nous a offert ce qu’elle a de plus beau. Un retour aux sources parfois angoissant. Car les somptueux bungalows, décorés avec des matériaux naturels, n’ont pas de fenêtre. Et les bruits d’insectes sont permanents pendant la nuit…

Il est indispensable de visiter plusieurs îles

Un saut de puce dans un petit avion jusqu’à Mahé, une visite rapide de sa capitale colorée Victoria et du Plantation Club, le plus grand hôtel des Seychelles (confortable et propre, mais à la décoration un peu kitsch) et nous voilà sur l’île de Sainte-Anne, à la découverte du dernier fleuron de Beachcomber. Le luxe dans la simplicité et une ambiance zen, avec des chambres grandioses, toutes avec terrasse privative, sans oublier une salle de bains idyllique, avec douche extérieure ! On est presque chez soi. Et que dire du restaurant gastronomique, de la piscine illuminée la nuit, idéale pour l’apéro, et du Spa où j’ai testé pour la première fois un massage. Certains regretteront l’aspect lotissement des bungalows bien rangés et la végétation encore un peu pauvre. Mais donnons le temps à la nature de faire son travail ! L’idéal, pour ceux qui en ont les moyens, est de combiner Sainte-Anne avec l’île de Denis. De toute façon, il est indispensable de visiter plusieurs îles. Je regrette que nous n’ayons pas eu le temps de découvrir La Digue et ses incroyables rochers. Je rêve maintenant de retourner aux Seychelles pour parfaire mes connaissances !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique