Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Paul Jones, un nouveau chef pour Naïade

Il a été nommé Chief Executive Officer du groupe, avec pour mission de restaurer la profitabilité.

Paul Jones est heureux. Après avoir passé huit ans à Londres, à la tête de One et Only, une retraite paisible l’attendait dans la capitale britannique. Mais quand Arnaud Lagesse, président du conseil d’administration du groupe Naïade, lui a proposé le poste de Chief Executive Officer, il n’a pas hésité. « Je suis d’origine britannique, mais je me sens chez moi à Maurice. La diversité culturelle, la gentillesse des habitants, leur tolérance… J’aime profondément cette île », confie-t-il. Arrivé à Maurice en 1975 pour prendre les rênes du Saint Géran, puis diriger le groupe Sun Resorts, Paul Jones a connu l’âge d’or du tourisme mauricien. Il revient dans un contexte de concurrence exacerbée sur fond de crise économique. « Naïade pâtit du fait que sa stratégie d’expansion a été concomitante à la récession économique », analyse-t-il en acteur aguerri du tourisme. Sa première décision a donc été d’annoncer une recapitalisation du groupe, à hauteur de 25 ME. Naïade a aussi entrepris la cession de ses hôtels à la Réunion, tout en conservant la gestion. « Mon objectif immédiat est un retour à la croissance », annonce Paul Jones, qui entend impliquer les 2 500 collaborateurs du groupe dans son projet. Aussi optimiste qu’exigeant, il n’a qu’un mot à la bouche : la qualité. Elle doit être irréprochable. Son objectif : que les hôtels Naïade incarnent rapidement la légendaire hospitalité mauricienne. Côté distribution, le nouvel homme fort du groupe a annoncé le lancement d’ici fin 2010 d’une formation Web pour les agents de voyages, « afin qu’ils deviennent de véritables experts de nos hôtels ». Il entend aussi mettre en place des partenariats privilégiés avec quelques grands voyagistes traditionnels. Affaire à suivre…