Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Parcs de loisirs : l’été sera show

« Embrasé » ou « XXL » l’été des parcs d’attraction sera « évenementialisé ». La formule est rodée avec un programme d’animations et de spectacles parfois copieux.

Spectacles ou ateliers, exposition ou animations, nocturnes, les parcs ont leur recette pour soutenir la haute saison.

– Le Futuroscope mise sur le spectacle de rue pour séduire le visiteur. Danseurs, sculpteurs sur ballons, artistes investiront les allées et les files d’attente du parc poitevin, qui proposera aussi un spectacle de magie et un atelier de cuisine moléculaire. « L’été, le spectacle vivant est plus présent qu’il ne l’est le reste de l’année, souligne Dominique Hummel, PDG du Futuroscope. Il y a une dimension scénique et participative très forte. Nous privilégions tout ce qui est susceptible d’interpeller le visiteur. » Ce qui permet, aussi, de faire oublier les files d’attente, plus longues en haute saison. « Une visite dans le parc, ce ne sont pas seulement des lieux que l’on enchaîne, ce sont des moments que l’on articule, analyse Dominique Hummel. Il y a les moments forts, dans les attractions, les moments subis, quand on marche d’un endroit à l’autre ou que l’on attend, qu’il faut rendre le plus agréables possible, et les moments entre deux, où le spectateur est réceptif à des animations de rue. » Si « Arthur, l’aventure 4D » tient la vedette depuis le début de l’année, ces animations n’en sont donc pas moins essentielles à la vie et à l’organisation du parc : « Leur coût peut se comparer au coût de fonctionnement de deux pavillons pendant ces deux mois. Elles sont tout à fait structurantes de notre activité », souligne Dominique Hummel.

– S’il n’échappe pas à la règle en proposant notamment « Disney Fantillusion » (du 3 juillet au 29 août) et les « Feux enchantés », spectacles qui illumineront ses nocturnes, Disneyland Paris mise cet été sur ses nouveautés. En remplacement de « Chérie, j’ai rétréci le public », « Captain EO, l’aventure musicale 3D » incarnée par Michael Jackson a fait son come-back, le 12 juin, et permet aux fans du roi de la pop de le voir à nouveau danser et chanter devant eux… Surtout, dans le cadre de l’année de la « Nouvelle Génération Disney », le parc dévoilera, le 17 août, les trois nouvelles attractions « Vers l’infini et au-delà » du Toy Story Playland : « Toy Story mission Parachute », une simulation de plongeon dans le ciel, « Zigzag tour », inspiré des chenilles des fêtes foraines d’antan et « RC Racer », un circuit en forme de « U »pour les amateurs de vitesse.

– Chez le concurrent gaulois, le spectacle « Main basse sur la Joconde » a fait son retour et dès le 1er juillet, les visiteurs découvriront une version rescénarisée de « Tonnerre de Zeus », avec écrans de fumée, éclairs et effets spéciaux sera présentée aux visiteurs du Parc Astérix. Le 17 juillet, une soirée dansante aura lieu pour fêter le début des nocturnes (jusqu’à 23 heures), tous les samedis soirs, jusqu’au 14 août, avec spectacle sur le lac et feu d’artifice.

Vulcania n’a pas non plus ménagé ses efforts avec, à partir du 1er juillet, un programme dense, évoluant tout au long de l’été. « Ce programme estival enrichi a été rendu possible grâce aux nombreux partenariats que nous avons développés avec les acteurs touristiques locaux, et qui font écho à leurs propres manifestations », explique Catherine Damesin, directrice du parc. Astronomie, spectacles de danses et musiques folkloriques, conférences et expositions figureront au programme. Le parc auvergnat sera ouvert jusqu’à 23 heures tous les mercredis entre le 14 juillet et le 25 août, et clôturera ces nocturnes par un feu d’artifice « Symbole des couleurs de la Terre ».

– Au Puy-du-Fou, qui a étrenné cette année « Le Secret de la lance » et un troisième hôtel, l’été signe le retour des grands spectacles nocturnes. L’univers fantasmagorique des « Orgues de feu », un spectacle de « patinage aquatique » au cours duquel les personnages évoluent à fleur d’eau, entraîne les spectateurs au coeur de l’histoire d’un amour absolu entre un pianiste et une muse violoniste. Les vendredis et samedis, place à la « Cinéscénie », une fresque à grand spectacle traversant 700 ans d’un destin familial, du Moyen-Âge à la Seconde Guerre mondiale.

– Hors de l’Hexagone, Europa-Park et PortAventura célèbrent leur anniversaire. Le parc allemand, qui fête ses 35 ans, propose une semaine « Spécial anniversaire », du 12 au 18 juillet : l’entrée sera gratuite pour les visiteurs nés en 1975. Le théâtre tournant « Europa-Park Historama » offrira un voyage dans le passé retraçant les temps forts de l’histoire du parc, ses innovations et les spectacles qui ont fait son succès. Une grande fête sera aussi donnée le 31 juillet, avec ouverture du parc jusqu’à minuit. Du 23 au 29 août, des chevaliers, troubadours, dresseurs de rapaces, bateleurs et jongleurs prendront possession des lieux, tandis que des stands et des animations permettront aux visiteurs de découvrir les métiers et savoir-faire oubliés du Moyen-Âge. PortAventura souffle, lui, sa quinzième bougie. Jusqu’au 29 août, « FiestAventura », une grande parade d’eau, de lumière, de feu et d’effets spéciaux aura lieu le soir sur le lac Mediterania. Sur ce plan d’eau sera aussi joué « Acquamusic », à partir du 24 juin. Enfin, du 2 juillet au 12 septembre, « Celebration On Ice », une représentation de patinage artistique, mettra le séjour à PortAventura et ses zones thématiques en vedette. Le parc espagnol vient par ailleurs de recevoir son 50 millionième visiteur.

« L’été, le spectacle vivant est plus présent qu’il ne l’est le reste de l’année »

« Ces animations sont possibles grâce aux partenariats avec d’autres acteurs du tourisme »

%%HORSTEXTE:1%%