Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Palerme Vive Sainte-Rosalie !

« Chef-d’oeuvre d’architecture construit par les rois normands de Sicile entre 1172 et 1176, la cathédrale de Monreale est sans doute le plus exceptionnel des trésors de Sicile. L’intérieur dévoile plus de 6 000 m2 de mosaïques sur fond doré, représentant les épisodes de la Bible et du Nouveau Testament. On pourrait sans s’ennuyer y passer une journée entière. Dans le cloître enchanteur qui jouxte le monument, une fontaine rappelle l’atmo

Chef-d’oeuvre d’architecture construit par les rois normands de Sicile entre 1172 et 1176, la cathédrale de Monreale est sans doute le plus exceptionnel des trésors de Sicile. L’intérieur dévoile plus de 6 000 m2 de mosaïques sur fond doré, représentant les épisodes de la Bible et du Nouveau Testament. On pourrait sans s’ennuyer y passer une journée entière. Dans le cloître enchanteur qui jouxte le monument, une fontaine rappelle l’atmosphère des jardins orientaux. L’eau qui en jaillit a, paraît-il, la vertu de faire rajeunir les femmes qui y trempent leurs doigts ! La quiétude de ces lieux contraste avec l’effervescence qui règne à Palerme, à 7 km de là. En l’honneur de Sainte-Rosalie, qui sauva la ville de la peste en 1624, défilés, processions et feux d’artifice se succèdent depuis plusieurs jours. Monuments, façades de palais et fontaines campent un vrai décor de théâtre, où s’est installée une foule bigarrée. Les boutiques ont tiré leurs rideaux, les musées ont fermé leurs portes, les églises aussi, sauf la cathédrale d’où partira la procession. A Monreale, les murailles austères cachent des trésors. La cathédrale de Palerme est très différente, beaucoup plus sévère à l’intérieur qu’à l’extérieur, m’explique Guiseppe, un vieux Palermitain rencontré à l’arrêt du bus. Il s’installe tous les ans au même endroit, le meilleur, à la hauteur du Musée diocésain, pour ne pas rater le passage de la statue de la Sainte et de l’urne contenant ses reliques, promenées en grand apparat le long du Corso. Viva Palermo e Santa Rosalia ! La foule applaudit à tout rompre le discours de Monseigneur Romeo, l’archevêque de la cité, avant de se disperser vers la fête foraine qui a annexé la Kalsa, l’ancien quartier arabe du front de mer.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique