Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Oussouye

Roi rouge et or blanc

Kassoumaye, Kassoumaye : Bonjour, en diola. Qu’on se promène à pied, en VTT ou en pirogue dans ce jardin d’Éden qu’est la Casamance, on croise toujours visages souriants et accueillants. Ici, c’est un peu comme si on voyageait dans l’Afrique des livres d’enfants. Il y a les fromagers immenses, les lianes de Tarzan et les manguiers géants. Les minuscules villages de cases aussi, où les femmes pilent le mil en chantant une berceuse pour les enfants qui s’endorment dans leur dos. Tout autour d’Oussouye, il y a également les rizières, camaïeu de vert tendre, qui valent à la Casamance son surnom de grenier du Sénégal. Sous leur grand chapeau de paille carré, les cueilleuses composent avec application leurs gerbes de grains précieux. Il faudra ensuite écosser, laver, trier cet or blanc qui assure, avec les fruits en abondance, la richesse de ce pays de cocagne. Sans doute à cause de son enclavement, les traditions y sont restées vivaces. Animistes, croyant aux esprits comme aux fétiches, les Diolas ont encore leurs rois. Roulements de tam-tam, progression courbée dans un tunnel feuillu au milieu du bois sacré… Pour rencontrer, en audience, celui des Floups, il faut montrer patte blanche. Lui, tout de rouge vêtu, le visage impénétrable, répond, via son interprète, à la curiosité des touristes. Choisi à vie par des sages, il règne sur 18 villages et règle les conflits du quotidien. Il a été à bonne école. Dans une autre vie, il travaillait comme… GO au Club Med, finit-il par avouer dans un français parfait !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique