Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Océan Indien

Belle année pour l’île Maurice, comme pour Madagascar, qui accueille un nombre record de visiteurs français. Et avant le tsunami, les Maldives avaient fait le plein.

Après une mauvaise année 2003, qualifiée d’accident de parcours par les spécialistes de la destination, l’île Maurice a renoué avec la croissance en 2004, accueillant 210 411 visiteurs en provenance de l’Hexagone (+ 5 %). Témoins, les résultats d’Exotismes, Tourinter, Solea ou Beachcomber Tours, dont les ventes se sont redressées, alors que l’offre hôtelière s’étoffait de quatre nouveaux établissements : à l’Est avec le groupe Taj et au Sud avec les ouvertures à Bel Ombre de la Voile d’Or, du Telfair et de l’Héritage.

A l’inverse, la Réunion enregistre un léger recul du nombre de visiteurs français (343 171 contre 347 219 un an plus tôt) après une année 2003 en hausse (+ 3,5 %). Le lancement d’un vol spécial par Go Voyages cet hiver pourrait donner un coup de fouet à l’île.

Du côté des Maldives, tous les voyants étaient au vert jusqu’au 26 décembre dernier. L’archipel a accueilli un nombre record de 617 000 touristes en 2004 (contre 570 000 en 2003), dont 46 156 Français (+ 12,5 %). Hausse enrayée, sans doute provisoirement, par le tragique raz-de-marée.

Madagascar séduit la France

Autre région qui peut se targuer de séduire : Madagascar. Avec 60 000 visiteurs en 2004, la France devient le premier marché du pays. Aux côtés des fidèles et/ou passionnés (comme Nouvelles Frontières, leader avec 12 400 clients, le groupe Voyageurs et certains spécialistes), de nouveaux venus, comme Tourinter et Kuoni cet hiver, se lancent, même si le coût de l’aérien et le manque d’infrastructures hôtelières incitent à la prudence. Enfin, les Seychelles (26 049 clients), pénalisées par des prix élevés, peinent à redécoller. Si Beachcomber Tours et Austral/Lagons tirent leur épingle du jeu avec des ventes en hausse de 7,2 % et 13 %, Tourinter et Nouvelles Frontières reculent de 9 et 10 points.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire