Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nuoro et la Baronnie Coeur d’île

Nous avons abandonné la mer et ses plages pour explorer un autre visage de la Sardaigne : l’intérieur et (notamment) l’austère Baronnie. Immense territoire, deuxième île de la Méditerranée, la Sardaigne ne se visite pas en deux jours, surtout que son relief n’est pas tout à fait plat, comme on peut le croire. Sans son autopista (autoroute), qui court d’Olbia à Cagliari, en passant par Nuoro, le coeur de l’île serait encore méconnu

Nous avons abandonné la mer et ses plages pour explorer un autre visage de la Sardaigne : l’intérieur et (notamment) l’austère Baronnie. Immense territoire, deuxième île de la Méditerranée, la Sardaigne ne se visite pas en deux jours, surtout que son relief n’est pas tout à fait plat, comme on peut le croire. Sans son autopista (autoroute), qui court d’Olbia à Cagliari, en passant par Nuoro, le coeur de l’île serait encore méconnu. L’arrière-pays, c’est le royaume des femmes en noir, des bandits d’Orgoloso, des troupeaux de moutons, des villages nuraghes (avec leurs fameuses huttes de pierres), des coopératives bien achalandées (huile, vin et coppa), des cultures en pentes truffées de ces drôles de tubes en plastique dans lesquels poussent, à l’abri de la pluie et de la chaleur, toutes sortes d’arbustes. Sans oublier ces églises, toujours ouvertes pour une petite prière. Amen !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique