Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nouvelles Frontières étoffe ses nouvelles rencontres

« C’était annoncé, Nouvelles Frontières l’a fait : la rencontre devient son fil rouge, aussi bien dans les excursions programmées au départ de ses hôtels-clubs que dans ses circuits. Une gamme d’itinéraires a été créée, il y a tout juste un an, pour incarner le nouveau leitmotiv du TO : « Créer des liens avec le monde ». Rassemblés dans une brochure très grand format particulièrement séduisante, les 54 circuits « Nouvelles Rencontres » prin

C’était annoncé, Nouvelles Frontières l’a fait : la rencontre devient son fil rouge, aussi bien dans les excursions programmées au départ de ses hôtels-clubs que dans ses circuits. Une gamme d’itinéraires a été créée, il y a tout juste un an, pour incarner le nouveau leitmotiv du TO : « Créer des liens avec le monde ». Rassemblés dans une brochure très grand format particulièrement séduisante, les 54 circuits Nouvelles Rencontres printemps-été 2010 (dont 15 inédits) sont détaillés sur 250 pages très magazine, rythmées par de superbes portraits. À l’exception de l’Océanie, ils explorent tous les continents et veulent renouer avec l’esprit pionnier des origines de NF : s’échapper des clichés du voyage pour privilégier la découverte authentique de l’autre. Autant dire que le service production a multiplié les repérages pour trouver sur place, en Islande comme en Mongolie, en Istrie comme dans les Pouilles des hommes et des femmes qui exaucent la promesse de rencontre. Parmi les nouveautés, quatre circuits se démarquent : Peuples et sites d’Abyssinie, à la découverte des fastes perdus de l’actuelle Éthiopie ; Dans la peau d’un cow-boy, dans l’Ouest américain ; plus étonnants mais pas moins exotiques, deux périples dans l’Hexagone. Un Cap à l’Ouest, à partir de la maison d’hôte de Guerveur, en Bretagne profonde permet notamment d’approcher le quotidien des pêcheurs et de la criée du Guilvinec (à partir de 775 E, 7 j/6 n en pension complète sans l’acheminement), et un Au coeur du Périgord noir, se parcourt en étoile à partir de Sergeac (24), à la découverte de la préhistoire et de la gastronomie.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique