Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Négocier avec succès une augmentation

Savoir faire progresser son salaire est tout un art. Quelques repères et clés sont indispensables pour mieux se situer, et préparer l’entretien.

Est-il possible de se faire augmenter dans le tourisme ? Le sujet est tabou. Dans ce secteur aux marges faibles, les vendeurs n’affichent pas facilement leur bulletin de salaire. En contact avec le terrain, Nicole Breurec, de l’institut de formation Cap Vers, met toutefois en évidence une tendance forte. De plus en plus d’entreprises proposent une rémunération variable en fonction des ventes réalisées, un intéressement sur le chiffre d’affaires, ou sur la marge, c’est encore mieux !

En d’autres termes, ne cherchez pas midi à 14 heures. Pour demander une augmentation, il est essentiel de justifier de bonnes performances. Et à défaut de réussir à faire progresser son fixe, de négocier une augmentation sur objectif, qui soit de surcroît réalisable. La meilleure manière de faire évoluer son salaire est d’être un commerçant qui connaît les techniques de ventes, et de travailler dans une entreprise qui récompense la progression des ventes. Si elle a mis en place un management commercial de proximité, qui sait donner envie aux équipes de se dépasser, c’est encore mieux. Il y a encore beaucoup de progrès à faire, commente la formatrice.

Les bonnes questions

Du point de vue pratique, revoir son niveau de salaire passe par une négociation avec son supérieur. L’entretien nécessite une préparation. Commencez par vous informer. L’Echo touristique a publié une enquête sur les salaires en septembre, accessible sur www.lechotouristique.com, qui vous permettra de connaître les tendances du marché et les rémunérations moyennes pratiquées. Ensuite, il convient de rédiger une série de questions : qu’est-ce que j’apporte à l’entreprise qui justifie une augmentation ? Combien dois-je demander ? L’ancienneté joue-t-elle ? En réfléchissant aux réponses, vous construirez votre argumentaire, y compris en envisageant les réponses négatives.

N’importe quel coach vous dira que l’entretien n’est pas terminé pour autant, que c’est aussi le moment de s’intéresser à la politique salariale de l’entreprise. A quelles conditions puis-je être augmenté ? Dans combien de temps ? Est-ce possible ici ? Enfin, à ceux qui plafonnent depuis trop longtemps, le meilleur moyen est de changer d’entreprise. Nicole Breurec envisage plusieurs pistes : Briguer un poste de chef d’agence, car il y a une demande des entreprises, ou un poste de commercial chez un TO. Et pour les chefs d’agence, faire une demande de formation en marketing et communication, car les miniréseaux ont de plus en plus besoin de ce profil.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique