Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Lillehammer Souvenirs olympiques

« Lillehammer serait resté un gros bourg connu des seuls amateurs de ski, si les Jeux olympiques ne lui avaient apporté une notoriété mondiale, en 1994. L’organisation de la manifestation s’est faite « à la norvégienne », en respectant l’écologie et pratiquement sans laisser de trace, à part ce grand tremplin qui domine la ville. Coup de chance, le sautoir d’été est utilisé le matin de notre passage. En combinaison fluo, chaussé de longs sk

Lillehammer serait resté un gros bourg connu des seuls amateurs de ski, si les Jeux olympiques ne lui avaient apporté une notoriété mondiale, en 1994. L’organisation de la manifestation s’est faite à la norvégienne, en respectant l’écologie et pratiquement sans laisser de trace, à part ce grand tremplin qui domine la ville. Coup de chance, le sautoir d’été est utilisé le matin de notre passage. En combinaison fluo, chaussé de longs skis, un premier amateur de sensations fortes vient prendre place sur la piste en céramique arrosée d’eau. Depuis le petit escalier métallique qui longe le sautoir, nous sommes aux premières loges pour le voir passer. L’instant est bref, mais la sensation forte ! Il décolle, plane dans les airs durant quelques secondes, avant d’atterrir en poussant un cri de joie. On ne se lasse pas de ce divertissant spectacle. Mais la ville ne se réduit pas aux sports d’hiver. Inspirés par sa lumière, de nombreux peintres sont venus poser ici leur chevalet. Leurs oeuvres sont exposées au musée d’Art. Le Musée olympique retrace pour sa part toute l’histoire de la compétition, depuis ses origines. Mais le plus étonnant se trouve sur Maihaugen, la colline de Mai, où un dentiste, venu soigner sa tuberculose, a fait bâtir 175 bâtiments traditionnels. Pour le reste, Lillehammer n’est qu’une grande rue bordée de commerces, où la vie s’écoule tranquillement, à peine troublée par le souvenir du glorieux hiver olympique.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique