Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Philippines à l’assaut du marché français

L’archipel du Sud-Est asiatique revient sur la scène française après cinq ans d’absence. L’heure de la reconquête a sonné et l’objectif est de doubler le nombre de visiteurs français d’ici à 2009.

Plus de 7 000 îles, une biodiversité marine d’une grande richesse, des tribus ancestrales, des rizières en terrasse et des villes coloniales classées par l’Unesco… Les Philippines, terre latine (ex-colonie espagnole) au coeur du Sud-Est asiatique, dispose en outre d’une grande palette d’hébergements : îles pour Robinson avec de petites unités de charme (à Bohol), de grands resorts (à Cebu), des stations animées pour familles et fêtards (Boracay), sans compter des établissements de grandes chaînes internationales (Accor, Hyatt, Shangri La, Four Seasons…). Autant d’atouts qui lui ont permis d’enregistrer en 1998 un record de fréquentation française, avec 26 000 visiteurs.

L’année 2000 aussi devait être un bon cru, mais l’enlèvement de 21 touristes (Français, Finlandais, Allemands…) sur l’île de Jolo a anéanti les espoirs. L’impact médiatique a été terrible sur le marché européen, avec un effondrement de la fréquentation. Peu à peu, les Philippines ont disparu de la scène touristique française et l’office de tourisme parisien a fermé ses portes.

Des initiatives tous azimuts

Ce sont les bons résultats enregistrés ces dernières années par nos voisins allemands et anglais qui ont finalement poussé les Philippines à partir à la reconquête de l’Hexagone cette année. Avec pour objectif de doubler le nombre actuel de visiteurs (14 300 l’an dernier) d’ici à 2009. Le pays a ainsi confié en septembre sa représentation à Interface Tourism et fait son come back, après dix années d’absence, au dernier salon Top Resa. L’occasion de présenter les nouveaux outils d’aide à la vente édités en français (brochure générale, plaquette sur Manille, Cebu, Palawan, Boracay…).

Toujours en septembre, une dizaine de TO ont participé à un éductour pour (re)découvrir l’archipel. Parmi eux, Terres d’Aventure, Explorator, Yoketaï, ou One Way Bleu. Ce dernier, spécialiste haut de gamme de l’océan Indien et de l’Afrique australe, tombé sous le charme, démarre une belle production (avec une dizaine d’hôtels balnéaires plus Manille, des excursions vers les rizières du Nord, un circuit plongée…) qui sera en ligne sur son site d’ici une quinzaine de jours.

Les Philippines participent par ailleurs cette année à la tournée d’Asia L’Asie Pacifique dans votre ville (voir L’Echo n° 2784, rubrique Entre Nous). Asia, TO historique sur la destination, a renforcé sa production sur la destination cet hiver. Il l’inclut ainsi pour la première fois dans sa brochure Plages, avec un circuit de 9 j/6 n et deux hôtels à Palawan, qui viennent compléter les huit pages du catalogue Toute l’Asie. Les professionnels ont également rendez-vous à l’hôtel Saint-James et Albany à Paris le 10 novembre pour un workshop en compagnie de dix réceptifs et hôteliers philippins. Enfin, une campagne de communication grand public axée sur la plongée est prévue au premier semestre 2007.

La destination compte en parallèle développer des partenariats avec les compagnies aériennes qui la desservent (Singapore Airlines, Cathay Pacific, Qatar Airways, KLM, Eva Air) pour organiser des éductours et lancer des offres spéciales pour les agents de voyages.

Reste à gommer les points noirs, comme les quatre régions de l’archipel déconseillées par le Quai d’Orsay, qui recommande également sur son site de conseils aux voyageurs la plus grande prudence à Manille. Et à faire oublier l’attentat meurtrier du 10 octobre dernier à Mindanao (l’une des régions déconseillées), qui a jeté une ombre sur le pays tout entier.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique