Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les Français toujours accros au mois d’août

Aoûtiens confirmés, les Français se décident de plus en plus tardivement pour le choix de leur destination, selon une étude de la société TNS Direct.

Ce n’est pas vraiment un scoop : comme chaque année, les équipes de Bison Futé, comme celles des aéroports français, peuvent s’attendre à un important pic d’activité en août. Le huitième mois de l’année est plébiscité à 54 % pour les vacances d’été, contre 36 % pour juillet. Telles sont les conclusions d’une enquête dévoilée lors d’une conférence de presse de lastminute.com, et réalisée fin février par TNS Direct auprès de 2 002 Français.

Autre enseignement : il y a moins de quatre mois, la moitié des candidats au départ (52 %) ne connaissait pas encore leur destination d’été. Parmi ceux qui, au contraire, l’avaient déjà choisie, 67 % ont jeté leur dévolu sur la France (métropole ou DOM-TOM). La Bretagne est très prisée cette année, souligne Damien Desport, DG de TNS Direct. Les fortes chaleurs de l’été 2003 contribuent sans doute à un tel engouement. L’Ouest est ainsi la deuxième région la plus courue (11 %), et supplante le Languedoc-Roussillon (10 %). La Provence-Côte d’Azur conserve toutefois la palme de la popularité (17 %).

Parmi les 33 % de personnes ayant annoncé leur souhait de partir à l’étranger, l’Europe du Sud a la cote. L’Espagne est en tête des pays (18 %), suivie de l’Italie et du Portugal (10 %). En revanche, les Français qui ont choisi leur destination prennent leur temps pour organiser leurs vacances : les deux tiers n’avaient pas effectué de réservation à cinq mois du départ.

Des vacances au calme et surtout sous le soleil

Si la géopolitique influence les candidats au voyage, c’est loin d’être une idée fixe : pour 59 % des répondants, l’actualité internationale n’est pas un frein au choix de la destination. D’autres critères l’emportent : un endroit sans pollution (89 %), au calme (86 %), avec des opportunités de visites d’un patrimoine culturel intéressant (76 %) et… du soleil garanti tous les jours (75 %).

L’étude montre enfin à quel point les réponses diffèrent selon le lieu de résidence des voyageurs, d’où l’importance pour les tour-opérateurs de segmenter la production. La promesse de soleil tous les jours est un critère de choix très important pour les habitants du Languedoc-Roussillon (61 %). Chez les Bourguignons, ce pourcentage chute à 22 %. C’est la quête de dépaysement qui occupe une place décisive dans leur coeur (55 %), quand elle ne recueille que 16 % des suffrages chez les résidents de Haute-Normandie. Enfin, l’accès à la mer revêt une dimension capitale en Poitou-Charente (59 %), mais est faible dans les Pays de la Loire (29 %).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique