Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le voyage d’affaires reste convalescent

Selon le baromètre publié par Amex, les entreprises européennes prévoient une hausse de leur budget voyages d’environ 3 % l’an prochain.

Doucement mais sûrement, le voyage d’affaires reprend des couleurs, d’après le baromètre d’American Express Voyages d’Affaires/Concomitance présenté lors du vingtième salon EVP. Le budget que les sociétés européennes lui accordent devrait augmenter de 3 % en moyenne l’an prochain. En 2011, 34 % comptent l’accroître, 65 % le stabiliser, et 11 % le réduire. C’est mieux que cette année, où 40 % l’auront diminué (66 % en 2009). « La reprise au premier semestre 2010 reste inégale, a commenté Éric Audoin, directeur général d’Amex en France. Les entreprises ont continué d’optimiser leur budget. Leur niveau d’activité n’est pas encore revenu à celui de 2008. » Sur le marché français, la croissance, tirée par les grands groupes, est de l’ordre de 3 % pour Amex cette année. Le segment des déplacements professionnels reste précaire, à l’aune de la santé de l’économie mondiale. Autre enseignement du baromètre, réalisé en septembre, les 296 entreprises interrogées (dans 11 pays) semblent moins opportunistes : le renforcement du recours aux agences de voyages affaires (les Travel Management Companies) devient le premier levier d’optimisation des dépenses en 2010, devant le « best buy » (premier levier en 2009). Et 44 % des sociétés mesurent la performance économique de leur TMC (+ 20 points vs 2009). Autrement dit, le retour sur investissement : les PME comme les grands groupes rationnalisent leurs dépenses par tous les moyens. Même si la situation économique s’améliore, de nouvelles habitudes économes perdureront : le déclassement vers des hôtels moins étoilés, plus de billets en classe éco et en low cost. Les technologies font aussi émerger des alternatives aux voyages, comme les visioconférences. Amex propose d’ailleurs un service de conseil en la matière. Car il préfère fidéliser, et marger sur ce type de prestations, plutôt que de laisser filer son client.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique