Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Caire historique

Cacophonie bon enfant

Avez-vous vu L’Immeuble Yacoubian ?, demande Youssef. Lui est allé applaudir à trois reprises cette superproduction égyptienne adaptée du roman à succès d’Alaa el-Aswany, portrait sensible et sans concession de l’Egypte d’aujourd’hui. L’immeuble Yacoubian existe vraiment : 34 sharia (rue) Talaat Harb, en face du cinéma Métro, l’une de ces avenues bordées de hautes bâtisses poussiéreuses et décaties mais à l’allure folle du vieux centre historique. Comme partout au Caire, on y vit intensément, de jour comme de nuit ! Autobus bondés, voitures et charrettes emmêlées, taxis à la volée se partagent l’espace avec une foule compacte et bon enfant, qui occupe fermement les trottoirs et se faufile avec une audace tranquille dans la circulation frénétique… Les néons tapageurs des vitrines électrisent l’atmosphère. Midan et-Tahrir, le coeur battant du Caire, est tout près. Autour de la célèbre place s’égrènent la bonbonnière rouge et centenaire du musée des Antiquités égyptiennes, l’énorme Mogamma de style soviétique qui sert de superpréfecture à la ville, l’immeuble emblématique de la Ligue Arabe, la barre sixties du Nile Hilton… Sans oublier les travaux du futur parking. La cacophonie est totale, visuelle et sonore ! Les lieux légendaires du Caire noctambule sont tout proches : le populaire Al-Horreya, le très littéraire Café Riche, au beau décor centenaire récemment rénové… Et, au bord du Nil, des felouques discothèques rivalisent de décibels pour attirer la jeunesse cairote, le temps d’une minicroisière tonitruante. A la barbe des mollahs, le Caire dévoile à qui s’en donne la peine un visage débonnaire qui n’a pas dit son dernier mot…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique