Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Martinique retouve du tonus

Relancer la Martinique… Toutes les fées y travaillent : Air France la dessert avec son B777, le Club Med offre une seconde vie aux Boucaniers. Et l’île chante ses charmes à Paris, du 17 au 25 juin.

Pani pwoblem, sa ka oulé ! La Martinique reprend du tonus ! Bien décidée à retrouver sa place sur la scène touristique, l’Ile aux fleurs fait campagne auprès de la métropole, et notamment des Franciliens. Du 17 au 25 juin, un village martiniquais prend ses quartiers sur le boulevard Saint-Germain, à Paris. Ambiance garantie ! Au programme, un grand pique-nique, un carnaval des enfants, et même une messe enjouée dans l’église de Saint-Germain-des-Prés. Cette opération vise à relancer le tourisme de séjour. Elle est initiée par le Comité martiniquais du tourisme (CMT), qui déploie une politique de reconquête depuis 2004, avec une signature : La Martinique, fleur des Caraïbes.

Les premiers chiffres de 2006 sont encourageants. Pour la première fois depuis plusieurs saisons, le tourisme martiniquais retrouve des couleurs. Surtout comparé aux cinq dernières années, quand l’île était jugée coupable du crime de mauvais accueil, pour reprendre les propos de Madeleine de Grandmaison, la dynamique présidente du CMT. Le groupe Accor avait d’ailleurs enfoncé le clou en 2002, en menaçant de se retirer de la destination, un véritable électrochoc !

Un hiver dans le vert

Le vent est donc, semble-t-il, en train de tourner. L’an dernier, les Antilles françaises (Martinique et Guadeloupe) accusaient une baisse de 7,7 % du nombre de forfaits vendus par rapport à 2004, selon les TO membres de l’Association des tour-opérateurs/Ceto, après un recul de 13,7 % en 2004. La Martinique seule annonce avoir accueilli 369 873 touristes français (hors plaisanciers), en recul de 1,1 %.

La saison d’hiver écoulée renoue avec le positif puisque les Antilles s’affichent à +5,8 % en nombre de forfaits vendus (soit 100 964 dossiers du 1er novembre 2005 au 31 mars 2006). Une belle performance, au regard d’un marché atone (-0,3 % en ventes de forfaits, toutes destinations confondues).

Comme la Guadeloupe, la Martinique aurait profité de reports, suite à l’épidémie de chikungunya à la Réunion (-43,6 %, selon le Ceto). La saison à venir pourrait confirmer ce retour en grâce : chez Nouvelles Frontières, qui programme un vol quotidien au départ de Paris et des vols depuis plusieurs aéroports régionaux, les réservations progressent à deux chiffres. Et tous les TO spécialistes confirment un attrait renouvelé.

Pour poursuivre sa relance, la Martinique ne manque pas d’atouts. Le village du Club Med, Les Boucaniers, au sud de l’île (Sainte-Anne), a fait peau neuve. Il a rouvert le 17 décembre dans la catégorie 4 tridents. Nous espérons que ce village rénové va nous aider à faire exister la Martinique comme destination touristique, notamment sur le marché nord-américain, remarque Henri Giscard d’Estaing, président du Club Méditerranée, qui déplore le manque de concurrence hôtelière. A quelques exceptions près, le parc est en effet vieillissant et d’un mauvais rapport qualité-prix, surtout comparé aux îles hispanophones. La réouverture des hôtels Kalenda (ex-Méridien) en 2007, sous l’enseigne Radisson, devrait améliorer l’offre.

La Martinique devrait aussi bénéficier de la nouvelle desserte d’Air France. Depuis le 12 juin, Fort-de-France est proposée au départ de Paris en Boeing 777-300ER (en remplacement des B747-300). Le dernier-né de la flotte Boeing, qui sera déployé à terme sur tous les départements d’outre-mer, offre un meilleur confort. Même si le prix reste un handicap. Selon une analyse effectuée par Go Voyages, les prix de vente TTC des billets vers Fort-de-France, depuis Paris, ont flambé de 36 % entre 2000 et 2005 (contre 11 % en moyenne pour 20 destinations). La faute, surtout, au manque de concurrence, suite à la disparition d’Air Lib en 2001. Même si elle a été partiellement compensée par Air Caraïbes.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique