Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Martinique à contre-courant

Une touche d’histoire, un bain de mer, une balade botanique… A la Martinique, il y a le ciel, le soleil et la mer, mais aussi la montagne et la forêt tropicale. Des charmes secrets à découvrir en empruntant les chemins de traverse. Au-delà des plages dorées.

Dans les années soixante, les usines fermaient, les hôtels ouvraient. Quarante ans plus tard, la Martinique a la gueule de bois et la fréquentation est en chute libre. Après une mission d’audit l’année dernière, l’île annonce aujourd’hui ses projets : relance de la communication institutionnelle et des partenariats avec les professionnels, amélioration du parc hôtelier existant, développement d’offres alternatives… Nous voulons diversifier notre offre, sortir de cette image destination soleil, martèle Miguel Laventure, conseiller général de Martinique.

Du côté des marchés émetteurs, en dépit des volontés affichées, on peut douter du potentiel réel à court terme : accès aérien avec les grandes villes européennes et américaines inexistant, méconnaissance des langues étrangères…

Côté produits en revanche, une vraie évolution est possible. Les collectivités ont reçu deux millions d’euros pour diversifier l’offre, en privilégiant le développement durable et les contacts avec la population. En attendant, la Martinique redore son image avec sa nouvelle star, le Cap Est Lagoon Resort & Spa, ouvert en janvier 2003, et qui concentre à lui seul une certaine idée du renouveau du tourisme dans l’île.

Pour ceux qui ne peuvent s’offrir ce luxueux havre, il existe une solution alternative : les hôtels de charme. A combiner avec une location de voiture pour parcourir, le nez au vent et le maillot sur la banquette arrière, une île secrète. Une touche d’histoire, un bain de mer, une balade botanique, une pause au PMU du coin, et on recommence ! Sans les embouteillages, ce serait un rêve. Il faut apprendre à les déjouer, en vivant la Martinique à contre-courant. C’est comme ça qu’elle est la plus séduisante. Côté coeur, côté jardin.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%