Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Malaisie

Quartiers animés à Kuala Lumpur, jungle touffue à Bornéo, jolies plages de sable blanc : la Malaisie est tout cela à la fois mais pâtit d’un déficit d’image par rapport aux destinations phares de l’Asie du Sud-Est.

Tour à tour visitée par les Indiens, les Chinois, les Portugais, les Néerlandais et les Britanniques qui ont assuré sa prospérité économique, la Malaisie est paradoxalement peu connue en Europe et à plus forte raison en France. La fréquentation française a reculé de 16,7 % l’an dernier, peut-être sous l’effet d’une peur irrationnelle liée à la confession musulmane majoritaire dans le pays, ou rebutée par la crise économique en Asie.

La clientèle française connaît très peu la partie malaise de l’île de Bornéo, pourtant riche d’une jungle très variée et possédant à son extrême Ouest de magnifiques spots de plongée, notamment à Sipadan.

La production des TO est longtemps restée concentrée chez les spécialistes de l’Asie (Asia, Yoketaï, Orchid’tours, etc.) au détriment des généralistes, encore échaudés cette année par les effets du Sras, bien que la Malaisie n’ait eu à déplorer aucun cas avéré de maladie.

A présent que l’ouragan est passé, l’office du tourisme de Malaisie s’est lancé dans une vaste campagne de promotion, dans le sillage des voyagistes qui programment la destination en nouveauté cet hiver (Voyageurs Associés, Rev’Vacances) ou d’autres qui étoffent leur production (Asia et Kuoni, notamment). Ces TO se sont engagés à organiser des éductours chaque mois jusqu’à fin décembre, invitant 18 agents de voyages à chaque départ.

De même, une dizaine de voyagistes ont mis en place une promotion spéciale à 690 E pour un séjour balné-aire à Langkawi de 10 j/7 n, du 15 septembre au 31 mars 2004. Cette promotion est couplée avec une campagne de publicité d’un montant de 1 ME à la télévision, dans la presse écrite et dans le métro. L’objectif est de revenir dès la fin de l’année à l’étiage des 30 000 visiteurs français atteint en 2001. Un retour qui ne serait que justice pour une destination qui a beaucoup à offrir.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique